Coupe du monde de ski cross, Val Thorens : les Français en réussite

Les Tricolores Terence Tchiknavorian et Bastien Midol sont en or et en argent lors de l’étape de Coupe du monde de ski cross à Val Thorens, à moins de deux moins des Jeux Olympiques de Beijing 2022. Leur compatriote Marielle Berger Sabbatel est en bronze chez les femmes.

Par Emma Hingant
Photo de GEPA pictures/ Daniel Goetzhaber

Les Français et Françaises sont décidément en grande forme, ce samedi 11 décembre !

Après avoir vu Alexis Pinturault, Perrine Laffont, Richard Jouve ou encore Quentin Fillon Maillet monter sur les podiums de Coupe du monde, les amoureux de sports d’hiver en tous genres ont été servis.

Dans le sport du ski cross, ce sont Terence Tchiknavorian et Bastien Midol qui ont fini aux deux premières places de la finale à Val Thorens, en France. Ils ont été plus rapides que l’Allemand Florian Wilmsmann, troisième.

Chez les femmes, la Française Marielle Berger Sabbatel a terminé troisième, derrière la Suédoise Sandra Naeslund et la Canadienne Brittany Phelan, la vice-championne olympique en titre.

Le déroulement de la journée des hommes

La surprise de la journée fut tout d’abord l’élimination de Jonathan Midol, le médaillé de bronze des Jeux Olympiques de Sotchi 2014, dès les qualifications. En revanche, les trois autres favoris du côté des Tricolores sont passés en quarts de finale, chacun disputant un quart différent.

Jean-Frédéric Chapuis, champion olympique 2014, terminait deuxième de son quart de finale, tandis que Tchiknavorian et Bastien Midol finissaient deuxièmes des leurs. Ces deux derniers se retrouvaient en demi-finale et terminaient aux deux premières places, dans cet ordre. En revanche, Chapuis, sur la piste qui portait son nom mais dans des conditions de visibilité très difficiles, était éliminé en demi-finale. Il parvenait à doubler l’Autrichien Tristan Takats, mais pas Wilmsmann ni le Suisse Joos Berry.

En finale, les deux Français faisaient la tête en course et ne laissaient aucune chance à leurs deux comparses et s’emparaient donc des deux premières place au coude à coude. Il s’agit de la première victoire de Tchiknavorian en Coupe du monde et de son troisième podium : son dernier remontait au 15 décembre 2017, une deuxième place à Montafon (Autriche), et son précédent était déjà à Val Thorens le 7 décembre 2017. Aux Jeux de PyeongChang 2018, il avait été victime d’une lourde chute sur laquelle il s’était fracturé le tibia/péroné.

« C'est beaucoup de choses qui se bousculent d'un coup dans ma tête, beaucoup d'émotions », a déclaré le skieur de 29 ans au micro de L’Équipe. « Ma première victoire, d'autant plus à la maison, dans des conditions difficiles, une piste délicate. Le partager avec un Français, Bastien, c'est encore plus fort. Et puis par-dessus ça, après tout ce que j'ai eu depuis les JO, ça fait vraiment du bien de faire ce résultat. »

« Ça demandait beaucoup d'énergie de rester concentré, la piste est difficile, elle demande beaucoup d'effort. Mais j'ai évidemment envie de continuer à performer, donner le meilleur de moi-même. »

Bastien Midol, lui, signe un deuxième podium cette saison après sa troisième place à Secret Garden, en Chine, le 27 novembre dernier.

À LIRE AUSSI : Les frères Midol, un mental à toute épreuve

Les Françaises se distinguent aussi

Les Françaises ont elles aussi livré des prestations impressionnantes en ce samedi 11 décembre.

Jade Grillet Aubert a terminé première de son quart de finale, tout comme Alizée Baron devant Marielle Berger Sabbatel. Elles se retrouvaient toutes les trois en demi-finales, et deux d’entre elles – Baron et Berger Sabbatel – terminaient aux deux premières places, qualificatives pour la finale.

En finale, seule Berger Sabbatel, déjà n°3 à Secret Garden (Chine) lors de la dernière étape de la Coupe du monde, parvenait à tirer son épingle du jeu. Elle terminait troisième, derrière la Suédoise Sandra Naeslund, n°1 à Secret Garden, et la Canadienne Brittany Phelan, la vice-championne olympique en titre.

À la surprise générale, toutefois, la Suissesse Fanny Smith, la médaillée de bronze olympique de PyeongChang 2018 qui restait sur 9 podiums d’affilée en Coupe du monde, a été stoppée en quart de finale (dans la bracket de Naeslund).

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité