Cinq choses à savoir sur Charlotte Hym avant le World Street Skateboarding Rome 2022

Charlotte Hym sera l'une des deux Françaises engagées au World Street Skateboarding Rome 2022, la première épreuve qualificatives aux Jeux Olympiques de Paris 2024 en skateboard. Spots favoris, parcours, doctorat : apprenez-en plus sur l’athlète qui était déjà présente aux Jeux de Tokyo 2020, en 2021.

Par Nicolas Kohlhuber
Photo de 2021 Getty Images

Moins d’un an après les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, en 2021, Paris 2024 commence déjà pour les spécialistes du skateboard street. L’étape du Pro Tour à Rome du 26 juin au 3 juillet 2022 est la première épreuve qualificative pour les Jeux Olympiques de Paris 2024.

Charlotte Hym sera l'une des deux Françaises de la compétition à Rome, avec Jéromine Louvet. À 29 ans, Hym va tenter de se qualifier pour ses deuxièmes JO consécutifs.

Spots favoris, parcours, doctorat : apprenez-en plus sur la Parisienne qui ambitionne une participation aux Jeux Olympiques dans sa ville natale.

La spécialiste française du skateboard street

Charlotte Hym est la numéro 1 française en skateboard street. La Parisienne a remporté le titre national dans cette épreuve à quatre reprises : en 2017, 2018, 2019 et 2021. Et si elle n’a pas décroché le titre national en 2020, c’est parce que les Championnats de France avaient été annulés à cause de la pandémie.

La skateuse de 29 ans domine sur la scène hexagonale, mais elle s’est aussi exportée avec réussite au niveau international. Elle est la seule Française présente dans le top 50 du classement mondial en street. La skateuse au style regular pointe au 24e rang notamment grâce à son top 10 au Dew Tour Des Moines en 2021 et à sa 19e place aux derniers Championnats du monde.

Ce dernier résultat lui avait permis d’être la seule représentante de la délégation tricolore dans cette épreuve aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, en 2021.

LIRE AUSSI : Le système de qualification du skateboard pour les Jeux Olympiques de Paris 2024

Elle a participé aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, en 2021

Charlotte Hym était de la partie quand le skateboard a fait sa première apparition aux Jeux Olympiques. Elle était une des 20 qualifiées pour l’épreuve de street femmes de Tokyo 2020, mais pas une des huit finalistes.

Son parcours s’était arrêté dès les qualifications avec une note finale de 5,34 points synonyme de 17e place.

« Le seul truc où je peux avoir un peu de regret, c’est mes runs, car je les avais bossés et normalement, ça passait. Je suis quand même contente d’avoir mis les tricks que je voulais mettre, le gros boardslide et le front board », avait réagi la Parisienne dans les colonnes de L’Équipe.

Charlotte Hym a un doctorat en neurosciences

En plus d’être une skateuse réputée à l’international, Charlotte Hym est aussi une étudiante brillante. Elle a un doctorat en neurosciences. La Française avait déjà commencé sa thèse au moment où l’entrée du skateboard au programme olympique a été annoncée. Cette nouvelle ne l’avait pas empêchée d’obtenir son diplôme.

« J’ai essayé d’aménager mon planning au mieux, de travailler au laboratoire la journée puis d’aller skater le soir et le week-end. Ma directrice de thèse m’a permis de me libérer pour chaque déplacement sportif. Quand j’étais sur ces déplacements, j’apportais mon ordinateur avec moi pour pouvoir travailler », confiait-elle à Olympics.com avant les JO.

Une fois sa thèse intitulée Effet des facteurs maternels sur la motricité quadrupède des nouveau-nés soutenue à l'automne 2019, la skateuse de 29 ans a pu se consacrer exclusivement au skateboard.

REGARDER LE DIRECT DU WORLD STREET SKATEBOARDING ROME 2022 *Des géo-restrictions peuvent être en place

Une adepte des spots parisiens

La ville est le terrain de jeu favori de Charlotte Hym. Il faut dire que le street, l’épreuve dans laquelle elle concourt, rassemble des obstacles qui rappellent le mobilier urbain comme des rampes, des escaliers ou des bancs.

C’est donc au cœur de sa ville de naissance que la Parisienne s’entraîne. Elle est particulièrement adepte des spots de Bastille ou République. Les Halles ou la Défense sont d’autres lieux où il est possible de voir l’Olympienne skater.

Ces entraînements permanents dans les lieux symboliques de la capitale française sont d’autant plus motivants que c’est sur une autre célèbre place parisienne que la prochaine compétition olympique de skateboard aura lieu pendant les Jeux de Paris 2024 : la place de la Concorde.

À LIRE AUSSI : Paris dévoile le calendrier de ses épreuves olympiques

Elle reste sur une victoire au FISE Montpellier

Charlotte Hym a commencé l’année 2022 de la meilleure des manières. Fin mai, elle a remporté le FISE Montpellier. La 17e des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 a parfaitement réussi sa découverte du célèbre rendez-vous héraultais. Elle a obtenu la meilleure note des qualifications puis en a fait de même en finale pour devancer la jeune Espagnole de 13 ans Daniela Terol Mendez et la Française Jéromine Louvet.

La Française a notamment fait la différence en réussissant un boardslide final sur le down rail pour obtenir la note finale de 5,35 points.

« Je suis super contente », disait-elle après sa descente du podium. « La finale s’est bien passée, j’ai fait les tricks que j’avais prévu. On a tous passé un bon moment, c'est le plus important », réagissait-elle dans des propos rapportés par Midi Libre.

Cette performance lui a permis de faire le plein de confiance avant le début des épreuves qualificatives pour les Jeux Olympiques de Paris 2024.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité