5 choses à savoir sur Guillaume Martin

Guillaume Martin, le meilleur français sur le Tour de France 2021 (8ème), s'apprête à participer à ses tous premiers Jeux Olympiques à Tokyo 2020. Mais connaissez-vous bien le cycliste français ? Voici 5 choses à savoir sur Guillaume Martin.

Photo de 2017 Getty Images

Le cycliste français Guillaume Martin vient d'achever le Tour de France 2021 et s'est emparé d'une très belle 8ème place.

Dès le lendemain, il s'est envolé au Japon avec l'équipe de France pour participer à ses tous premiers Jeux Olympiques à Tokyo 2020. Un rêve d'enfant pour le cycliste Parisien qui, en l'absence de Julian Alaphilippe, pourrait bien tirer son épingle du jeu.

« Les Jeux Olympiques, ça représente le Graal dans une carrière et presque dans une vie. C’est un événement majeur qui m’a fait rêver enfant, qui m’a fait aimer le sport », avouait-il à Cyclismactu après le Tour de France.

Mais connaissez-vous bien Guillaume Martin ? Voici 5 choses à savoir sur le meilleur cycliste français du Tour de France 2021.

1. L’étiquette du philosophe

Guillaume Martin, né en 1993, passe son bac L en 2010 avec un an d’avance avant de se lancer dans des études de philosophie. Passionné, il obtient un Master en 2015 à Nanterre, son mémoire de 183 pages portant sur « Le sport moderne : une mise en application de la philosophie nietzschéenne ?». Lorsqu’il passe pro en 2016, il est tout de suite étiqueté comme le philosophe du peloton, d’autant que pour son premier Tour de France en 2017, il est également chroniqueur au Monde.

Martin ne renie en rien son intérêt pour la philo mais admettait au micro de l’Équipe que « ça été vraiment pesant cet emballement médiatique autour de mon premier Tour de France 2017. Aujourd'hui, je le vis mieux. Mes performances sportives ont évolué, et les sujets sur ma double casquette de cycliste et de philosophe, que je comprends, sont un peu plus espacés. » Avant d’ajouter : « Je suis très content qu’on me parle plus de mon niveau athlétique que de philosophie…»

2. Des parents inspirants

Sa maman est comédienne et son papa professeur d’Aïkido. Chacun à leur manière, ils ont soutenu Guillaume dans tous ses choix. Lorsqu’il écrit une pièce de théâtre intitulée « Platon VS Platoche », sa maman l’aide pour le casting et la logistique.

Petit, c’est avec son papa qu’il débute le sport, l’Aïkido qu’il pratique 10 ans, mais c’est aussi avec lui qu’il développe sa passion du vélo. « Avec mon père qui a couru à vélo, on refaisait l'Enfer de La Boderie, notre Paris-Roubaix », raconte-il.

3. Le plaisir de la grimpe et de l’endurance

Normand de naissance, une région peu vallonnée, Guillaume Martin a pourtant toujours plutôt aimé grimper.

« J’aime la montagne. Les bosses, grimper, lutter contre la gravité, j’ai toujours aimé. Et je continue d’éprouver ça, d’expérimenter ce plaisir de me confronter à la pente », expliquait-il au Monde avant le départ du Tour de France 2020.

Ses résultats, plutôt sur des courses à étapes (2ème du Tour de Sicile 2019, 11ème du Tour de France 2020, 3ème du Critérium du Dauphiné 2020, et 8ème du Tour de France 2021) et sa première place au classement de la montagne du Tour d'Espagne 2020, attestent d’ailleurs de son endurance et de son goût pour les cols.

4. Le sens du sacrifice

Lors du championnat du Monde Juniors 2011 au Danemark, Guillaume Martin est en équipe de France et met sur orbite son coéquipier Pierre-Henri Lecuisinier dans le final, lui ouvrant les portes du titre suprême.

Celui-ci déclare d’ailleurs à l’issue de la course : « On pourrait même couper les manches du maillot [arc-en-ciel] pour les donner à Guillaume... ».

Lui sait bien que tout le paradoxe du cyclisme sur route est d’être un sport individuel pratiqué en équipe, ou vice-versa. « Il y a toujours cette tension entre l'individu et le collectif qui est très intéressante à travailler », confirme-t-il.

Il l'a de nouveau prouvé lors des Championnats du monde de course en ligne 2020, en étant un acteur majeur de la victoire de son coéquipier Julian Alaphilippe.

« J'ai été vigilant avec Rudy Molard pour que Julian [Alaphilippe] soit dans les meilleures dispositions dans la montée finale », déclarait-il à l’Équipe après course. « Ç'a été une course parfaite de bout en bout, on a respecté parfaitement ce qu'on avait dit au briefing. »

5. Meilleur grimpeur de la Vuelta 2020

Présent dans pas moins de 7 échappées durant les 17 étapes en ligne du Tour d'Espagne 2020, Guillaume Martin a prouvé une fois de plus que le dénivelé est son dada. Le cycliste a assuré son statut de Meilleur grimpeur dès la 15ème étape.

À l'issue des 18 étapes, il affichait une avance de 65 points sur son second, le Belge Tim Wellens, au classement des grimpeurs, avec 99 points à l'arrivée.

Compte tenu du parcours des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, qui s'annonce indéniablement plus montagneux que les précédents, il y a fort à parier que le cycliste français y sera à son aise.