Ce que nous avons appris : Bilan du Golf aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Du doublé américain en or de Nelly Korda et Xander Schauffele au playoff à sept pour le bronze chez les hommes, le golf a illuminé les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. En voici les temps forts, les résumés, les replays, et ce à quoi il faut s’attendre à Paris 2024.

Photo de 2021 Getty Images

Le golf était de retour au programme olympique de Rio 2016 pour la première fois en 112 ans. À cette occasion, Justin Rose avait réalisé le tout premier trou-en-un de l’histoire olympique, sans oublier de remporter la médaille d’or.

À Tokyo 2020, les golfeurs avaient faim, et ils l’ont bien montré, à l’instar de Nelly Korda et Xander Schauffele, qui sont montés sur la plus haute marche des podium chez les femmes et chez les femmes au cours d’une journée mémorable pour Team USA.

Du haut de ses 22 ans, Inami Mone a porté haut les couleurs japonaises, tandis que le natif d’Afrique du Sud Rory Sabbatini a décroché la médaille d’argent pour la Slovaquie.

Et puis, il y a eu cette bataille sans précédent entre sept prétendants pour la médaille de bronze de l’épreuve masculine, avec Rory McIlroy, Paul Casey, Matsuyama Hideki et CT Pan, du Taipei Chinois.

Découvrez ci-dessous les cinq meilleurs moments du golf aux Jeux de Tokyo 2020, ainsi qu’où trouver les résumés et les replays, et ce qui vous attend à Paris 2024.

1. Nelly Korda : L'amour estival est arrivé si vite

À 23 ans, Nelly Korda a vécu un été inoubliable.

En juin, elle remporte sa première victoire majeur au PGA Championship féminin d’Atlanta, avant de sauter pour un jet en direction de Tokyo, où elle décroche la médaille d'or olympique dans la peau de la numéro 1 mondiale.

« Honnêtement, c’est fou », raconte-t-elle. « J’ai toujours été très déterminée et super focalisée sur ce que je veux ».

Ce qu’elle voulait, c’était l’or. Et elle est repartie avec en faisant preuve d’un calme et d’une maturité bien supérieurs à ce que son âge laisse présager.

Deux doubles bogeys ont bien failli lui coûter son rêve de médaille d’or, mais lors du dernier jour, elle passe d’un double bogey sur le septième trou à trois birdies consécutifs. Ce faisant, elle se détache de l’espoir nippone Inami Mone et de la Néo-Zélandaise Lydia Ko.

Inami et Ko terminent avec l’argent et le bronze, cette dernière n’ayant que des compliments pour qualifier la championne américaine.

« Ce n’est pas facile de venir en tant que numéro 1 aux Jeux. Je l’ai vécu à Rio », raconte Ko, vice-championne olympique au Brésil.

« Et pour elle, se battre face à ce genre de pression et d’attentes, et finir par gagner l’or… Cela montre quel genre de golfeuse de classe elle est ».

« Je suis sûre que ce n’est que le début de nombreux autres titres et de bien des victoires pour Nelly ».

2. L'argent d'Inami fait vibrer un Japon fou de golf

Le golf est l’un des sports les plus populaires au Japon. À cette occasion, tous les espoirs reposaient sur les épaules d’Inami après que Matsuyama n’ait pas réussi à monter sur le podium une semaine plus tôt.

C’était beaucoup demander aux 22 ans de la jeune golfeuse. Mais pas trop. En effet, alors qu’Inami s’apprête à se lancer dans un playoff pour savoir qui de Lydia Ko ou d’elle-même remporterait l’argent ou le bronze, toute la nation japonaise est déjà à la fête, puisque une médaille est d’ores et déjà assurée.

Les deux golfeuses comptent alors le même score de 65,6 et sont au coude à coude à la seconde place en étant à 16 sous le par après 72 trous au Kasumigaseki Country Club, dans la préfecture de Saitama.

Quand Ko manque son putt pour le par sur le premier trou du playoff, Inami a eu du mal à y croire. Mais pour le public japonais, l’argent est aussi beau que l’or.

« Les Jeux Olympiques ont toujours été un rêve pour moi. Je suis heureuse d’avoir pu éviter qu’ils ne tournent au cauchemar. Je n’avais jamais imaginé tout cela. C’est même miracle que je me sois qualifiée », raconte-t-elle après coup.

La Japonaise Mone Inami célèbre sa médaille d’argent olympique de Tokyo 2020 au Kasumigaseki Country Club le 7 août 2021, à Kawagoe, au Japon. (Photo par Mike Ehrmann/Getty Images)
Photo de 2021 Getty Images

3. Xander Schauffele en l'honneur de son père

Une nouvelle fois, la compétition masculine s’est avérée très serrée, se finissant par un duel de haut vol entre Schauffele et Sabbatini.

Et de ce combat homérique, c’est le golfeur américain qui sort gagnant. Pour y arriver, il doit faire parler la glace qui coule dans ses veines pour réussir deux putts décisifs et décrocher la médaille d’or au bout du suspense.

« Je me suis rappelé que ce n’était qu’un putt d’un mètre », remémore-t-il. « Tout ce que je devais faire, c’était de le réussir. Ce n’était pas grand chose ».

Calme en apparence, le coeur battant et le cerveau en ébullition, il réussit son coup et voit la balle atterrir dans le trou.

« J’essayais de toutes mes forces de rester calme », révèle-t-il. « Mais c’était vraiment stressant. Quand j’ai rentré ce putt, c’est comme si un énorme poids s’était enlevé de mes épaules ».

Schauffele déclare par la suite qu’il l’a fait pour son père, dont les propres aspirations olympiques ont pris fin lorsqu’il a été renversé par un conducteur en état d’ivresse, y laissant un oeil.

« Pour moi, je voulais vraiment gagner pour mon père », poursuit Xander. « Je suis sûr qu’il pleure quelque part en ce moment. Je voulais cette victoire plus que toutes les autres ».

4. Pourquoi Rory Sabbatini joue-t-il pour la Slovaquie ?

Né à Durban, en Afrique du Sud, en 1976, pourquoi Rory Sabbatini a-t-il joué sous les couleurs du drapeau slovaque ?

C’est parce que la femme de Sabbatini, Martina, est originaire de Slovaquie. Il est ainsi devenu un citoyen slovaque lorsqu’il l’a épousé vers la fin de l’année 2018. L’un des cousins de son épouse travaillant à la fédération slovaque de golf les a aidé à faire de Martina le caddie de Rory à Tokyo 2020.

« Son cousin est venu nous voir avec cette idée », raconte Sabbatini. « C’est une opportunité d’amener plus d’enfants du pays vers le golf, car ils ne peuvent pas vraiment se projeter sur la scène internationale et suivre quelqu’un en particulier. Ils connaissent beaucoup de hockeyeurs, de skieurs, de tennismans, dans tous les sports. Mais personne en golf ».

Qui plus est, Sabbatini n’est pas inconnu du circuit mondial : il a remporté six tournois du PGA Tour, a disputé la Presidents Cup et a été classé huitième mondial.

Il a également été très bon, ne s’inclinant pour l’or que pour un coup.

Sa médaille d’argent permet à la Slovaquie de porter son total à quatre médailles : l’or en trap féminin, l’argent en kayak masculin et le bronze en canoë.

5. Le playoff pour la médaille de bronze masculine : une égalité pour sept golfeurs

Rory McIlroy, Paul Casey, Matsuyama Hideki, CT Pan, Collin Morikawa, Mito Pereira et Sebastian Muñoz.

Sept joueurs de sept nationalités différentes sont à égalité à -15 sous le par pour la troisième place après quatre jours de golf. Autrement dit, ces sept golfeurs doivent se départager dans un playoff pour la médaille de bronze.

Cela ne s’est jamais produit auparavant, si bien qu’ils doivent être répartis dans deux groupes.

Mais rapidement, ils se départagent. Casey arrive dans un arbre, Matsuyama en touche un autre, Morikawa tutoie le drapeau… Le green devient le théâtre d’une séquence dramatique.

« Je n’ai jamais fait autant d’efforts de ma vie que pour finir à cette troisième place », déclare Mcllroy après coup, alors qu’il se retrouve hors du coup en compagnie de Pereira et Muñoz.

Seuls Pan et Morikawa ne se sont pas encore départagés. Mais, quand le putt de l’Américain roule autour du 18ème trou - le 4ème de ce playoff -, le bronze revient à Pan, qui se retourne et embrasse sa femme puis son caddie, Lin Yingchun.

Les greens du golf des Jeux de Tokyo 2020 ont fait la part belle à l’amour.

C.T. Pan du Taipei Chinois célèbre avec sa femme et son caddie Yingchun Lin après avoir remporté la médaille de bronze olympique au Kasumigaseki Country Club le 1er août 2021, à Kawagoe, Saitama, au Japon. (Photo par Mike Ehrmann/Getty Images)
Photo de 2021 Getty Images

Un dernier regard

120 golfeurs de plus de 40 pays différents ont pris le départ du parcours du Kasumigaseki Country Club. Et à eux tous, ils ont offert un spectacle olympique digne de la plus grande scène sportive de la planète.

La Néo-Zélandaise est devenue la première golfeuse à remporter deux médailles sur deux Jeux Olympiques différents, alors que Sabbatini a réalisé un record olympique de 61.

Tout le drame, la passion et l’émotion que le golf a à offrir est bien là pour rester. Le prochain rendez-vous est donné pour Paris 2024.

Le golf aux Jeux Olympiques de Paris 2024

Il ne reste plus que trois ans avant le prochain spectacle estival en France. Et Tokyo n’a fait qu’aiguiser l’appétit de nombreux golfeurs.

La course à la médaille de bronze de Rory Mcllroy lui laisse quelques regrets. À Paris, il en veut plus :

« Je ne m’attendais certainement pas à ressentir ce que j’ai ressenti lorsque j’étais là-bas. C’était une super expérience. J’ai passé un super moment », indique Mcllroy, après avoir profité de ces quelques jours de compétition avec son coéquipier irlandais Shane Lowry.

« Cela me motive encore plus pour aller à Paris et essayer d’y gagner une médaille », promet-il après un incroyable playoff pour le bronze.

Mcllroy est loin d’être le seul à avoir hâte d’y être. Elle n’a que 23 ans, mais Nelly Korda pourrait-elle devenir la première golfeuse à conserver son titre olympique ? Et Schauffele arrivera-t-il à doubler la mise à Paris ?

Quoi qu’il en soit, nous verrons les plus grands golfeurs s’affronter sur les greens de la capitale française lors d’une nouvelle compétition olympique de golf inoubliable.

Meilleurs moments

Les résumés et les replays du golf de Tokyo 2020 sont disponibles à la demande ici : olympics.com/tokyo2020-replays

Liste complète des médaillés du golf à Tokyo 2020

Strokeplay Individuel hommes

Or : Xander Schauffele (USA)

Argent : Rory Sabbatini (SVK)

Bronze : Pan CT (TPE)

Strokeplay Individuel femmes

Or : Nelly Korda (USA)

Argent : Inami Mone (JPN)

Bronze : Lydia Ko (NZL)

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité
Inscrivez-vous ici Inscrivez-vous ici