Brentjens, le patron pour la première du VTT

Photo de Getty

Le VTT vient s’immiscer dans le programme olympique en 1993, alors que ce sport connaît un véritable élan de popularité à travers le monde. À ses débuts aux Jeux Olympiques d’Atlanta, cette discipline – en tant que sport de compétition organisé – n’a que 20 ans et les premiers Championnats du Monde se sont disputés six ans plus tôt seulement.

Un grand favori se démarque déjà à Atlanta. Le Néerlandais Bart Brentjens est champion du monde et a la ferme intention de mettre la main sur la première médaille d’or olympique en VTT. Il s’est totalement dévoué à l’épreuve d’Atlanta, se préparant sous une chaleur et humidité similaire tout en s’efforçant de mémoriser chaque virage et bosse du circuit.

En l’absence du triple champion du monde Henrik Djernis, c’est le coureur suisse Thomas Frischknecht qui se montre le plus menaçant, lui qui a terminé trois fois vice-champion du monde et qui a été tout proche de remporter enfin le titre en 1996.

Dans une chaleur moite, tout comme Brentjens a prévu, le Néerlandais donne le ton et un seul cycliste, l’Italien Luca Bramati, parvient à le suivre dans les premiers instants de la course.Ne pouvant cependant maintenir le rythme imposé par Brentjens, Bramati décroche à mi-chemin.

Aucun autre concurrent n’a les ressources pour réduire l’écart sur Brentjens, qui s’envole en deuxième partie de course avant de franchir la ligne d’arrivée avec plus de deux minutes et demie d’avance sur le reste des concurrents.

L’argent revient au talentueux Frischknecht qui, dès le lendemain, enfourche à nouveau son vélo pour disputer la course de cyclisme sur route, où il termine 110e.