Bosses, Mont-Tremblant (CAN) : Perrine Laffont commence l’année 2022 en argent, Mikaël Kingsbury en or

La skieuse acrobatique française Perrine Laffont, spécialiste des bosses, a fini deuxième de l’étape de Mont-Tremblant, ce vendredi 7 janvier. Le Canadien Mikaël Kingsbury remporte l’étape.

Par Emma Hingant
Photo de 2021 Getty Images

L’année 2022 commence plutôt bien pour la championne olympique des bosses !

La Française Perrine Laffont a en effet terminé deuxième de la première étape de l’année, à Mont-Tremblant au Canada, sur les terres des sœurs Chloé et Justine Dufour-Lapointe.

Notée 81,43 en super finale, la championne olympique en titre a devancé Tess Johnson (79,25 points), mais a vu Anri Kawamura lui passer devant sur le dernier run de la journée chez les femmes. La Japonaise de 17 ans a obtenu la note de 81,76.

Chez les hommes, le Canadien Mikaël Kingsbury a remporté sa quatrième victoire en Coupe du monde cette saison (bosses et parallèle). Le vice-champion olympique 2014 et champion olympique 2018 a obtenu un score de 86,24, mieux que les 84,65 du Suédois Walter Wallberg et que les 83,17 du Japonais Ikuma Horishima.

Perrine Laffont, deuxième pour la deuxième fois cette saison

Elle avait déjà connu ça à Idre Fjall : Perrine Laffont avait fini deuxième derrière Anri Kawamura lors de l’étape de Coupe du monde suédoise. Les deux femmes ont fini dans le même ordre à Mont-Tremblant.

Lors des qualifications de la matinée, les 16 meilleures athlètes se sont qualifiées pour la première finale au terme duquel les six qualifiées ont disputé la super finale. Dans cette grande finale, Laffont a marqué son meilleur score de la journée, mais cela n’a pas suffi. Kawamura, n°2 au classement de la Coupe du monde, pouvait signer son sixième podium en bosses individuelles en Coupe du monde depuis ses débuts en décembre 2019. Elle n’a que 17 ans !

L’Américaine Tess Johnson, elle, monte sur son deuxième podium après sa troisième place à l’Alpe d’Huez avant Noël. La leader du classement, l’Australienne Jakara Anthony, peut être déçue avec ses 77,40 points qui lui valent de finir cinquième. Elle avait habitué ses fans à mieux avec cinq podiums en cinq étapes (bosses et parallèle) avant Mont-Tremblant, dont deux victoires.

Chloé Dufour-Lapointe, médaillée d’argent Sotchi 2014, et sa sœur Justine Dufour-Lapointe, championne olympique 2014 et vice-championne 2018, ont participé à la Finale 1, mais ne se sont pas qualifiées pour la grande finale.

À LIRE AUSSI : Les sœurs Dufour-Lapointe : « À trois, on peut déplacer beaucoup de montagnes »

Kingsbury reprend les bonnes habitudes

À l’Alpe d’Huez, en bosses en parallèle, Kingsbury avait fini premier, devant Wallberg et Horishima. Les trois hommes répètent la même chose en simple, à Mont-Tremblant, ce vendredi 7 janvier.

Kingsbury a été vainqueur à Ruka lors de la première étape avant de voir Horishima remporter les deux étapes suivantes et prendre la tête du classement. Il a repris ses bonnes habitudes en décrochant l'or à domicile.

« C’est génial d’être de retour à Tremblant », a déclaré le multiple champion du monde au micro des organisateurs. « Je me sens super bien avant les Jeux. C’est ma quatrième victoire cette saison. J’ai été régulier toute la journée, mais je sais que je suis capable de mieux. C’est ça qui est bien. »

Walter Wallberg, lui, décroche son premier podium de la saison en simple. Le Français Benjamin Cavet, vice-champion du monde 2017 et 2021, a disputé la super finale et a terminé à la cinquième place. Son compatriote Sacha Théocharis s’est qualifié pour la première finale et a terminé douzième. Son seul podium remonte à 2017 à Val St-Côme au Canada, où il avait fini en argent.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité