Biathlon, poursuite 10 km : l’argent pour Julia Simon, l’or pour Elvira Öberg

La Française Julia Simon décroche son premier podium individuel de la saison dans la poursuite 10 km à Annecy - Le Grand-Bornand derrière la Suédoise Elvira Öberg, mais devant la sœur de celle-ci, Hanna Öberg.

Par Emma Hingant
Photo de Stanko Gruden/Agence Zoom/Getty Images

La Suédoise Elvira Öberg a pris l’or dans cette étape de Coupe du monde à Annecy - Le Grand-Bornand, en France, dans la poursuite 10 km.

En terminant la course en 29 min 27, elle a distancié de 4,2 s la Française Julia Simon qui s’offre son premier podium individuel de la saison. Hanna Öberg, la grande sœur d’Elvira, monte sur la troisième marche du podium à 11,6 s derrière.

Le déroulement de la course

La course poursuite a été haletante ! Après le sprint d’hier, c’est Marte Olsbu Røiseland qui s’élançait la première, suivie 15 s plus tard de la Française Anaïs Bescond, puis une seconde plus tard d’Elvira Öberg.

Mais Røiseland, triple vainqueurs d’étapes de Coupe du monde cette saison, et Bescond, deuxième dans l’épreuve à Östersund (Suède) le 4 décembre dernier, se sont faites distancer avant la mi-course. Et Julia Simon, partie en 13e position presque 48 s derrière la Norvégienne, s’est rapidement immiscée dans le trio de tête grâce notamment à un presque sans-faute sur ses tirs, réalisant un 19/20, mieux qu’Elvira qui a commis deux fautes en tout.

Au final, la championne du monde en titre en relais mixte a fini à quatre secondes d’Elvira alors qu’Hanna Öberg est arrivée 11 secondes derrière sa sœur. Elle a donc réalisé une course quasi-parfaite, skiant vite en plus de sa précision au tir.

Røiseland s’est finalement placée juste au pied du podium après un 17/20 qui lui a fait perdre de précieuses secondes. L’Italienne Lisa Vittozzi a pris la cinquième place, devant Anaïs Bescond qui a pourtant signé un 19/20.

Le classement complet est ici.

L’équipe de France heureuse

« C'est super pour l'équipe », s’est réjouie, au micro de L’Équipe, Anaïs Chevalier-Bouchet, quatorzième, au terme de la course pour sa coéquipière. « C'est très bien, ça permet d'oublier nos performances un peu moins bonnes. Je trouve que d'avoir plusieurs filles qui peuvent monter sur le podium, ça me rappelle un peu la saison 2016-17 où s'il y en avait une qui passait un petit peu à côté de sa course, les autres rattrapaient le coup. Pour l'équipe, ça fait du bien. Ça permet que tout le monde soit content pour au moins une fille. »

« Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, j'étais dans un "mood", vraiment », a déclaré Julia Simon. « Aujourd'hui, j'ai réussi à sortir le meilleur de moi-même. C'est une grande satisfaction, ça fait plaisir. Ça va être une course de référence. Dans ma tête, je n'entendais rien autour, j'étais vraiment focus. Je sentais que je n'avais pas des jambes de feu donc j'ai essayé de gérer au mieux. Aujourd'hui, je suis vraiment contente. »

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité