Beijing 2022: Un guide des meilleurs athlètes et équipes à suivre aux Jeux Olympiques d’Hiver (partie II)

Dans la deuxième partie de notre guide qui en compte deux, nous passons en revue quelques uns des favoris à la médaille d’or en bobsleigh, skeleton, ski de fond, saut à ski, biathlon, curling et combiné nordique à Beijing 2022.

Par Virgilio Neto
Photo de 2018 Getty Images

Le 4 février 2022, les meilleurs athlètes d’hiver au monde se retrouveront à Pékin pour les Jeux Olympiques d’Hiver. Avec près de 3000 athlètes en compétition dans 109 épreuves, nombreux seront les skieurs, patineurs et glisseurs à suivre. Afin que vous puissiez vous familiarisez avec les athlètes qui seront en course pour les médailles d’or des Jeux, consultez notre guide en deux parties sur les meilleurs concurrents et équipes potentiels dans les 15 sports en lice à Beijing 2022 ici !

Vous pouvez trouver la partie II de notre guide ici.

Francesco Friedrich - Bobsleigh

copy of Francesco Friedrich offre l’or à l’Allemagne en bob à 4 | Bobsleigh
  • Nationalité: Allemagne | DDN: 2 mai 1990
  • Disciplines/spécialités olympiques: Bob à 2, Bob à 4

Médailles et records en carrière

  • Jeux Olympiques: Double médaillé d'or à PyeongChang 2018 (Bob à 2, Bob à 4)
  • Championnats du Monde: 13 fois champion du monde, 15 médailles au total
  • Championnats d'Europe: Six fois champion d'Europe, 12 médailles au total

Les trois dernières éditions des Jeux Olympiques d’Hiver ont connu trois vainqueurs différents en bobsleigh à quatre. Mais après les performances de haut-vol de l’escouade allemande, emmenée par son pilote Francesco Friedrich, aux derniers Championnats du Monde, elle semble bien l’équipe à battre à Pékin. Pour sûr, cette équipe à quatre est la championne olympique en titre et a aisément remporté les Championnats du Monde 2021 avec un temps super-sonique de 3:35,02, soit 0,79 secondes de moins que la Lettonie, en argent.

Friedrich en a profité pour décrocher une seconde médaille d’or dans l’épreuve à deux, avec le freineur Thorsten Margis, qu’ils ont tous deux terminé à égalité avec l’équipe du Canada, au centième de seconde près. L’Allemagne s’étant imposée dans toutes les épreuves de bobsleigh au programme de PyeongChang 2018, tout autre résultat que des médailles à Pékin serait un gros échec. Mais au volant de deux luges, Friedrich espère bien gagner encore plus de médailles en 2022.

"Ma mentalité est de choisir le meilleur des meilleurs. Je les regarde tous. Je regarde comment ils glissent. Je leur demande ce qu’ils font pour être rapides. Je prends pour moi tout ce qui fait leur force. Je trace mon propre chemin, mais je prends des choses de tout cela."

- Francesco Friedrich, au micro de NBC

Tina Hermann - Skeleton

Tina Hermann competing in the women's skeleton at PyeongChang 2018.
Photo de Quinn Rooney/Getty Images
  • Nationalité: Allemagne | DDN: 5 mars 1992
  • Disciplines/spécialités olympiques: Simple femmes

Médailles et records en carrière

  • Jeux Olympiques: N/A
  • Championnats du Monde: Septuple championne du monde, neuf médailles au total
  • Championnats d'Europe: Double médaillée d'argent, médaillée de bronze

Tina Hermann n’a peut-être pas remporté de médailles pour ses débuts olympiques à PyeongChang 2018, où elle a terminé cinquième, le départ à la retraite de la double championne olympique en titre britannique Elizabeth Yarnold (la spécialiste du skeleton la plus titrée aux Jeux de l’histoire) change la donne et fait de l’Allemande la favorite à la médaille d’or.

Hermann a remporté les trois derniers Championnats du Monde de skeleton féminin et est devenue la première quadruple championne du monde de la discipline - sans oublier ses trois médailles d’or dans l’épreuve par équipe mixte. Bien qu’elle ait terminé à la deuxième place du classement général de la Coupe du Monde derrière l’Autrichienne Janine Flock, l’athlète de 29 ans fait figure de grande favorite à Pékin - en compagnie de Flock.

"Ma première course était si mauvaise que je n’arrive pas à croire que je suis une nouvelle fois championne du monde… C’est incroyable, je suis si heureux. Après les Championnats du Monde de l’an dernier, c’était très difficile pour moi… Mais nous regardons maintenant vers l’avant, en espérant que les choses s’amélioreront..."

- Tina Hermann, se confiant à l'IBSF après sa médaille d'or aux Championnats du Monde 2021

Jarl Magnus Riiber - Combiné nordique

Jarl Magnus Riiber displays his 2019 FIS World Championships gold medal.
Photo de 2019 Getty Images
  • Nationalité: Norvège | DDN: 15 octobre 1997
  • Disciplines/spécialités olympiques: Tremplin normal, grand tremplin, épreuve par équipe

Médailles et records en carrière

  • Jeux Olympiques: Médaillé d'argent (épreuve par équipe - PyeongChang 2018)
  • Championnats du Monde: Quadruple champion du monde, sept médailles au total
  • Coupes du Monde: 53 podiums, 36 courses gagnées, trois gros globes de cristal

Riiber faisait déjà partie de l’équipe norvégienne vainqueur de la médaille d’argent dans l’épreuve par équipe de PyeongChang. Idem, il était membre de l’escouade vainqueur de la médaille d’or par équipe sur tremplin normal aux Championnats du Monde 2019 et 2021. Lors de ces derniers Mondiaux, il a également décroché le titre en individuel sur tremplin normal. Et à la fin de la saison 2020/21, il a soulevé son troisième globe de cristal consécutif. Inutile de dire que le Norvégien affiche une forme resplendissante sur laquelle il espère capitaliser à Beijing 2022 !

"Je suis très heureux d’atteindre mon objectif de la semaine et mon dernier de la saison avec le titre au classement général de la Coupe du Monde. Encore une fois, il est à moi."

- Jarl Magnus Riiber, se confiant à la FIS de Combiné Nordique après son globe de cristal remporté en 2020/21

Charlotte Kalla - Ski de fond

Charlotte Kalla
Photo de 2018 Getty Images
  • Nationalité: Suède | DDN: 22 juillet 1987
  • Disciplines/spécialités olympiques: 10km libre, 15km skiathlon, relais 4 x 5km

Médailles et records en carrière

  • Jeux Olympiques: Triple médaillée d'or (10km libre - Vancouver 2010; relais 4 x 5km - Sotchi 2014; 15km skiathlon - PyeongChang 2018); sextuple médaillée d'argent (vitesse par équipe - Vancouver 2010; 10km classique et 15km skiathlon - Sotchi 2014; vitesse par équipe, relais 4 x 5km et 10km libre - PyeongChang 2018)
  • Championnats du Monde: Triple championne du monde, 13 médailles au total
  • Coupes du Monde: 59 podiums en individuel, 12 courses remportées

Charlotte Kalla a ramené quatre médailles de PyeongChang, dont l’or sur le 15km skiathlon, portant ainsi son total de médailles olympique à neuf et faisant d’elle la skieuse de fond suédoise la plus titrée de tous les temps. Âgée de 33 ans, et bientôt de 34 en juillet, la Suédoise a déjà annoncé que Beijing 2022 serait ses derniers Jeux Olympiques. Et même si sa légende dans l’histoire olympique et du ski de fond est déjà importante, Kalla remportant plusieurs médailles dans chacune des éditions des Jeux auxquelles elle a participé, elle compte bien ajouter quelques nouvelles lignes à son CV et clore sa carrière en beauté.

"Je suis devenue plus nerveuse aujourd’hui, mais la joie de la compétition et de donner le meilleur de moi-même est toujours intacte. Le plus important est de rester curieuse. Il y a toujours des choses à améliorer, c’est ma plus grande motivation. C’est une équipe vraiment inspirante, remplie de filles qui veulent très bien faire, chaque jour, à chaque séance, elles ont toutes le bon état d’esprit. J’essaye simplement d’apprécier le fait d’en faire partie. Il faut être encore plus performante aujourd’hui qu’il y a cinq ans si on veut monter sur le podium. Le sport va toujours de l’avant."

- Charlotte Kalla, à la chaîne de la Fédération Internationale de Ski

Johannes Thingnes Bø - Biathlon

Johannes Thingnes Bø at PyeongChang 2018
Photo de 2018 Getty Images
  • Nationalité: Norvège | DDN: 15 mai 1993
  • Disciplines/spécialités olympiques: 20km individuel, relais par équipe et relais mixte 4 x 7.5km

Médailles et records en carrière

  • Jeux Olympiques: Médaillé d'or (20km individuel - PyeongChang 2018), double médaillé d'argent (relais mixte & relais par équipe 4 x 7.5km - PyeongChang 2018)
  • Championnats du Monde: 12 fois champion du monde, 24 médailles au total
  • Coupes du Monde: 104 podiums, 64 courses gagnées, sept petits globes de cristal, trois gros globes de cristal

Au cours des trois dernières saisons de Coupe du Monde, qu’il a conclu avec trois gros globes de cristal de rang, Thingnes Bø a été l’homme à battre en biathlon. Mieux que cela, durant cette période, le Norvégien est monté sur le podium de toutes les disciplines lors de chaque saison, à l’exception de celle de 2019/20, quand il a terminé quatrième de la poursuite. Aujourd’hui âgé de 28 ans, il a également remporté neuf médailles d’or aux Championnats du Monde depuis les Jeux d’Hiver 2018, lors desquels il avait remporté les trois médailles olympiques qui figurent à son palmarès.

En prenant en compte toutes les distinctions et autres breloques que Thingnes Bø a amassé au cours des quatre dernières années - sans parler de la force des différentes équipes norvégiennes de relais -, il fait office de grand favori pour remporter plusieurs médailles à Beijing 2022.

"C’est la meilleure façon de terminer la saison dans le sport, en finissant premier du classement général. Je n’ai pas de mot pour décrire combien je suis soulagé et heureux. Je suis si heureux… Cette saison est différente des autres, Sturla s’est tellement bien battu que j’ai dû repousser mes propres limites."

- Johannes Thingnes Boe, au micro de la chaîne de l'Union Internationale de Biathlon après son troisième titre en Coupe du Monde

Sara Takanashi - Saut à ski

 Sara Takanashi competes in the women's Normal Hill Individual Ski Jumping Final at PyeongChang 2018.
Photo de 2018 Getty Images
  • Nationalité: Japon | DDN: 8 octobre 1996
  • Disciplines/spécialités olympiques: Tremplin normal, grand tremplin

Médailles et records en carrière

  • Jeux Olympiques: Médaillée de bronze (tremplin normal - PyeongChang 2018)
  • Championnats du Monde: Championne du monde 2013 (tremplin normal équipe mixte), sept médailles au total
  • Coupe du Monde: 109 podiums en individuel, 60 victoires, quatre gros globes de cristal

Sara Takanashi n’a peut-être que 24 ans, elle détient déjà deux records conséquents en saut à ski. Les quatre titres au classement général de la Coupe du Monde de la Japonaise sont ainsi synonymes de record pour une athlète féminine. De plus, elle détient le record, parmi tous les sauteurs à ski, du plus grand nombre de succès en Coupe du Monde, avec 60 victoires.

Double Olympienne, puisqu’elle a terminé quatrième à Sotchi 2014 puis troisième à PyeongChang 2018, Takanashi a réussi une superbe saison 2020/21 en Coupe du Monde, terminant à la seconde plus du classement général. Aucun doute, elle a bien le talent suffisant pour s’adjuger la médaille d’or à Beijing 2022 et fait logiquement partie des favorites pour monter sur le podium.

"J’ai restructuré mon saut en repartant de zéro. C’est désormais le mien et il commence à se concrétiser en résultats."

- Sara Takanashi, expliquant ses bons résultats de la saison 2020/21 à guinnessworldrecords.com.

Suède - Curling

Sofia Mabergs of Sweden delivers a stone during the Women's Gold Medal Game between Sweden and Korea at the PyeongChang 2018 Winter Olympic Games. 
Photo de 2018 Getty Images

Médailles et records - Hommes

  • Jeux Olympiques: Doubles médaillés d'argent (Chamonix 1924 et PyeongChang 2018), médaillés de bronze (Sotchi 2014)
  • Championnats du Monde: 10 fois champions du monde

Médailles et records - Femmes

  • Jeux Olympiques: Triples médaillées d'or (Turin 2006, Vancouver 2010, PyeongChang 2018), médaillées d'argent (Sotchi 2014), médaillées de bronze (Nagano 1998)
  • Championnats du Monde: Huit fois championnes du monde

La Suède a grandi au point de devenir une nation dominante du curling ces dernières années, que ce soit aux Jeux Olympiques ou aux Championnats du Monde. L’équipe féminine de Suède a ainsi remporté trois médailles d’or aux Jeux d’Hiver, soit plus qu’aucune autre nation, y compris le titre olympique de PyeongChang 2018. Même si elles n’ont terminé qu’à une modeste quatrième place des Championnats du Monde 2021, les Suédoises restent une équipe qui compte et seront certainement prêtes pour Pékin.

L’équipe masculine de Suède, emmenée par le double médaillé olympique Niklas Edin, a décroché un troisième sacre consécutif aux Championnats du Monde 2021 - le cinquième titre mondial d’Edin. En se basant sur les succès suédois aux Mondiaux, il serait surprenant de ne pas les voir en or aux Jeux. Edin et son équipe tenteront en tout cas de faire encore mieux qu’en 2018, où ils avaient terminé médaillés d’argent de PyeongChang.

"C’est toujours très spécial, surtout en ces temps de pandémie. Nous sommes très heureux de pouvoir faire cela [représenter la Suède à la Coupe du Monde et aux Jeux Olympiques]. Nous sommes très reconnaissants car c’est très amusant.."

- Sara McManus, vice-capitaine de l'équipe féminine de Suède, s'exprimant auprès de World Curling après leur qualification pour Beijing 2022.