Qui est Analia Pigrée, 20 ans médaillée de bronze aux Championnats du monde de natation sur 50 m dos

Analia Pigrée a remporté la médaille de bronze sur 50 m dos aux Championnats du monde de natation à Budapest ce mercredi 22 juin. Elle a écrit l’histoire en devenant la première nageuse Française à remporter une médaille sur cette distance. Découvrez le parcours de la Guyanaise de 20 ans.

Par Nicolas Kohlhuber
Photo de 2021 Getty Images

Elle est venue, elle a vu, elle est médaillée mondiale.

Analia Pigrée a réussi sa première participation aux Championnats du monde de natation en remportant la médaille de bronze sur 50 m dos, la seule course à laquelle elle participait. C’est un exploit historique : sur cette distance, jamais une Française n’avait gagné une médaille mondiale.

Pour rajouter encore du prestige à sa performance, elle était la plus jeune sur le podium à la Duna Arena au moment où l’hymne canadienne a retenti pour honorer la victoire de Kylie Masse (27,31 s) . Il n’y a eu que 9 centièmes entre les deux nageuses. Un écart semblable a celui des demi-finales (7 centièmes).

Pour monter sur le podium des Championnats du monde de natation 2022, Analia Pigrée a accepté de se remettre en cause et de prendre des risques. La jeune Guyanaise a commencé la natation très tôt, mais c’est le crawl et le papillon qui avaient ses faveurs. Elle était inspirée par Malia Metella, vice-championne olympique du 100 m nage libre à Athènes 2004 et elle aussi originaire de Guyane.

Elle a finalement percé en dos sous la houlette de Philippe Schweitzer, l’entraîneur qu’elle a rejoint à Font-Romeu quand elle a quitté sa famille à 15 ans.

Analia Pigrée dominait sur la scène guyanaise et a eu besoin de rejoindre la métropole pour trouver une adversité à sa hauteur. Ce choix n’a pas été facile, mais il a porté ses fruits. La nageuse licenciée au Cannet a progressé, changé de nage et rapidement été à la lutte avec les meilleures.

Analia Pigrée, révélation de l'année 2021

Analia Pigrée s’est véritablement révélée pendant la saison 2021. Même si elle n'a pas réalisé les minima pour se qualifier aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, elle est montée sur trois podiums aux Championnats de France en grand bassin en devenant championne de France du 50 m dos en battant le record national et vice-championne de France du 100 m dos et du 50 m papillon.

La dossiste a aussi fait une entrée remarquée sur la scène internationale. C'est elle qui a ramené les deux médailles françaises des Championnats d'Europe en petit bassin.

La native de Cayenne a pris la deuxième place du 50 m dos et la troisième du 100 m dos.

« En natation, il faut se transformer chaque jour. C’est mon objectif le matin lorsque j’arrive à l’entraînement. Depuis quelques mois, ça fonctionne et j’en suis ravie », disait-elle à la FFN pour expliquer sa progression fulgurante.

Elle a gravi les échelons aussi vite qu’elle nage le dos crawlé. Quelques semaines plus tard, Analia Pigrée atteignait la finale du 50 m dos aux Championnats du monde en petit bassin. La Française a terminé au pied du podium, mais elle a amélioré le record de France en étant la première à passer sous les 26 secondes sur cette distance avec un temps de 25 s 96.

Surtout, elle a pris de l’expérience et six mois plus tard, malgré un printemps perturbé par une blessure à une épaule, Analia Pigrée était bien sur la boîte du 50 m dos lors des Championnats du monde en grand bassin.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité