Les Algériens Slimane Moula et Djamel Sedjati : deux profils différents en finale du 800 m des Championnats du monde

Slimane Moula a réalisé le meilleur chrono des demi-finales, et Djamel Sedjati a obtenu le cinquième temps, ce jeudi 21 juillet à Eugene.

Par Guillaume Depasse

Deux Algériens disputeront la finale du 800 m hommes des Championnats du monde d’athlétisme, avec Slimane Moula et Djamel Sedjati.

Ils ont tous les deux 23 ans, tous les deux remporté leur demi-finale, et tous les deux ont de grandes chances de remporter une médaille lors de la finale, qui a lieu dans la nuit de samedi 23 à dimanche 24 juillet. Ils pourraient ainsi succéder à Taoufik Makhloufi, qui avait remporté l’argent sur 1 500 m en 2019. 

En cas de titre, ce serait le premier depuis les Mondiaux de Paris en 2003, où Djabir Saïd-Guerni avait été titré, déjà sur 800 m.

En finale mondiale, ils devront notamment défier le champion olympique kenyan Emmanuel Korir, l’Australien Peter Bol, quatrième des Jeux, et le Français Gabriel Tual.

Les deux jeunes athlètes sont en grande confiance cet été, avec un titre international pour chacun.

Olympics.com vous présente les deux espoirs algériens.

Moula et son finish fulgurant

Slimane Moula a établi le meilleur chrono des demi-finales en s’imposant en 1 min 44 s 89. Il a devancé le Canadien Marco Arop et le Kenyan Emmanuel Wanyonyi, champion du monde junior en 2021. Il avait déjà impressionné en série en enregistrant le cinquième temps.

Avant de se concentrer sur le 800 m, Moula était spécialiste des distances plus courtes, comme le 200 et 400 m. Mais depuis deux ans, il dispute le 800 m et fait parler ses qualités de finishers avec des sprints finaux fracassants. Que ce soit en meeting, à Montreuil en juin dernier, ou aux Mondiaux, en série et en demie.

Cet été, il est devenu champion d’Afrique du 800 m, et pourrait bien ajouter une nouvelle médaille internationale à son palmarès.

Son record personnel a été établi le 31 mai dernier lors du meeting d’Ostrava en République tchèque, où il a terminé deuxième en 1 min 44 s 19.

Sedjati a couru en moins d’1 min 44 s

Djamel Sedjati a quant à lui remporté la deuxième demi-finale en 1 min 45 s 44, devant le Français Gabriel Tual, finaliste lors des Jeux de Tokyo 2020. Le natif de Tiaret avait enregistré le 20e temps des séries avant de hausser son niveau en demies. 

Contrairement à Slimani, Sedjati est un pur coureur de 800 m qui a réalisé ses premières performances de niveau international l’année dernière. En juin 2021, il est passé pour la première fois sous les 1 min 45 s lors du meeting de Strasbourg, avec une victoire en 1 min 44 s 91. Presque un an jour pour jour plus tard, lors du même meeting, il a passé la barre des 1 min 44 s en s’imposant en 1 min 43 s 69.

Une mise en confiance idéale avant d’aller disputer les Jeux Méditerranéens d’Oran 2022, où il a remporté la médaille d’or devant son public, en 1 min 44 s 52.

VIVEZ OLYMPIQUE. À 100 %.

Événements sportifs en direct gratuitement. Accès illimité aux séries. Les actualités et les temps forts olympiques en exclusivité