Elaine THOMPSON

Jamaïque JAM

  • Médailles
    2 O
    1 A
  • Participations
    1
  • Première participation
    Rio 2016
  • Année de naissance
    1992
Résultats olympiques

Biographie

Elaine THOMPSON

A Rio, Elaine Thompson s’est assurée que le titre olympique du 100 m féminin resterait jamaïcain en succédant à sa compatriote Shelly-Ann Fraser-Pryce, puis elle s’est imposée sur 200 m, le premier doublé 100-200 depuis Florence Giffith-Joyner à Séoul en 1988. Une entrée fracassante sur la scène mondiale pour la sprinteuse de 24 ans, qui a signé au Brésil ses deux premières grandes victoires internationales !

Née pour courir

Elaine Thompson nait dans la pauvreté, à « Banana Ground » dans la Paroisse de Manchester, au sud de l’île jamaïcaine. A l’âge de 7 mois, ses parents la confient à sa grand-mère, Gloria, qui va assurer son éducation.  Et même si sa famille a toujours dit qu’elle « était née pour courir », même si Gloria explique avoir toujours estimé qu’Elaine, « la seule fille de sa mère, serait celle qui la tirerait de la pauvreté car c’est une enfant bénie », elle est loin d’être la plus brillante sprinteuse de son lycée. En 2009, elle se classe 4e du 100m des championnats nationaux scolaires, mais deux ans plus tard, elle n’est pas retenue dans l’équipe du Lycée de Manchester. Elaine Thompson est toutefois repérée par l’entraineur Stephen Francis, le créateur du « MVP  track club », l’homme derrière les succès de Shelly-Ann Fraser Pryce, et le rejoint sur sa base de l’Université des Technologies de Kingston où elle obtient une bourse.

La progression

« J’avais participé à une course où je n’avais pas été très bonne, Stephen m’a prise à part et m’a prononcé des paroles qui m’ont vraiment motivée, et ont changé ma vie. Je ne peux pas dire exactement ce qu’étaient ses mots, mais il m’a dit en gros que je n’étais plus au lycée, que je devais prendre les choses plus sérieusement, et que maintenant, je courais face à des vraies championnes, cela m’a donc poussée à devenir très sérieuse, » raconte Elaine Thompson. A partir de 2013, la sprinteuse d’1,67m pour 57kg progresse à grands pas vers le plus haut niveau mondial. Elle améliore ses chronos chaque année, et en 2015, elle passe sous les 11 secondes au 100m et sous les 22 secondes au 200 m

Vice-championne du monde en 2015

Devenue un des piliers du 4x100 m jamaïcain vainqueur au Championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes 2013 à Morelia (Mexique), et aux Jeux du Commonwealth 2014 à Glasgow (Royaume-Uni), Elaine Thompson s’impose brillamment sur 200 m lors des sélections jamaïcaines pour les championnats du monde IAAF 2015 de Beijing. Le 28 août sur la piste olympique du Nid d’oiseau, elle devient la 5e athlète la plus rapide de l’histoire sur la distance, courant sa finale en 21.66, mais elle est devancée de 3/100e de seconde à l’arrivée par la Néerlandaise Dafne Schippers qui lui laisse la médaille d’agent. Elle gagne toutefois à Beijing son premier titre mondial avec le relais 4x100 m jamaïcain. En mars 2016, Thompson prend la médaille de bronze du 60 m en 7.06 lors des championnats du monde en salle de Portland (USA).

Résultats olympiques

Plus
Résultats olympiques
Résultats Événement Sport

Rio 2016

O
100 metres
100 metres Athletics
O
200 metres
200 metres Athletics
A
4 x 100 metres Relay
4 x 100 metres Relay Athletics