Pauline Msungu, jeune leader du CIO, veut que les filles du Kenya se lèvent et se battent pour leurs droits

Pauline Msungu a longtemps ressenti les effets de l'inégalité entre hommes et femmes, que ce soit dans sa carrière sportive ou dans l'éducation. Aujourd'hui, grâce au programme des jeunes leaders du CIO, elle a fondé Beyond Sport_Kenya afin d'inciter sa communauté à soutenir les femmes et à œuvrer pour un meilleur équilibre des genres dans la société.

Pauline Msungu joue actuellement avec les Thika Queens au championnat du Kenya de football féminin, mais son initiation au football s'est faite, comme c'est souvent le cas, par l'intermédiaire de sa famille. Ayant observé ses frères aînés jouer avec leurs amis sur le terrain local, elle a commencé à s'y intéresser et a fini par trouver le courage de se joindre à eux. Son goût pour ce sport est devenu de plus en plus fort jusqu'à ce qu'elle finisse par s'entraîner aussi avec eux. Elle a ensuite rejoint l'équipe féminine de son école, mais son parcours pour atteindre le haut niveau n'a pas été simple. En effet, alors que son séjour à l'école primaire touchait à sa fin, elle a été confrontée à une situation problématique.

"Je viens d'un milieu modeste ; mes parents ne pouvaient pas payer les frais de scolarité pour me permettre de poursuivre mes études secondaires", explique Pauline Msungu. "C'est alors qu'on m'a offert une opportunité très rare, car j'ai été repérée par un entraîneur qui m'a proposé de rejoindre son école avec une bourse d’études complète. Dès mon arrivée à l'école, j'ai été nommée capitaine et j'ai mené mon équipe au niveau national pendant les quatre années où j'y étais."

Pauline Msungu est l'une des rares femmes à qui l'on offre une telle chance au Kenya. Elle se voit également offrir une autre bourse d'études à l'université Masinde Muliro des sciences et de la technologie pour étudier le commerce et la gestion de l’approvisionnement, où elle devient une fois de plus capitaine et mène son équipe au niveau national. Pour de nombreuses femmes au Kenya, les occasions de faire du sport sont rares, le sport féminin étant souvent relégué au second plan par rapport au sport masculin.

"Pour nous les femmes au Kenya, il n’y a pas assez d'opportunités offertes ; nous ne sommes pas considérées comme étant aussi importantes que nos homologues masculins", explique Pauline Msungu. "Il y a clairement une discrimination et une inégalité des chances, et la conséquence, c’est que la plupart de nos filles abandonnent le sport très facilement. Elles ont l'impression de ne pas être prises en considération, de ne pas avoir la chance de montrer leur talent. Par exemple, les équipes féminines seront emmenées dans un endroit qui n'est ni sûr ni approprié pour jouer, alors que les équipes masculines seront emmenées dans un stade où elles ont leurs supporters et où le terrain est absolument parfait, comme il doit être. Tout est en excellent état pour eux, mais pour les femmes, ils s'en fichent."

IOC

Une expérience révélatrice

Pauline Msungu a cherché à faire évoluer la situation des femmes de sa communauté à travers le programme des jeunes leaders du CIO. Elle a été sélectionnée parmi les 25 jeunes talents qui se voient offrir la possibilité de tirer parti du pouvoir du sport pour apporter un changement positif dans leur communauté. Au cours de ce programme de quatre ans, les participants reçoivent des conseils d'experts sur une série de sujets, notamment la conception centrée sur l'humain et la mesure de l'impact, tout en bénéficiant d'une aide financière cruciale pour donner vie à leurs projets. Pour Pauline Msungu, les sessions qui ont eu lieu jusqu'à présent l'ont aidée à découvrir exactement comment elle veut faire la différence.

"Ce programme m'a ouvert les yeux, car il m'a incitée à essayer d'apporter des changements dans ma société et à me concentrer sur quelque chose qui m'a toujours passionnée", dit-elle. "Je peux clairement dire que je me passionne pour la cause de l'égalité entre hommes et femmes, car j’ai été victime de discrimination tout au long de ma carrière et de mes études. J'apprécie le programme car il m'a vraiment changée. Je n'avais aucune confiance en moi avant, je ne pouvais même pas parler devant la caméra. Ce n'était pas facile pour moi de m'adapter mais petit à petit, en apprenant au fil des différentes sessions, c'est devenu très facile maintenant. Je peux désormais jouer le rôle de porte-parole pour beaucoup. Ceci a totalement changé ma vie."

IOC

Beyond Sport_Kenya - un effort communautaire

Ces changements apportés dans sa manière d’être, ainsi que la réflexion menée dans le cadre de sa participation au programme des jeunes leaders du CIO, ont aidé Pauline Msungu à comprendre non seulement qui elle voulait aider au sein de sa propre communauté, mais aussi comment elle pouvait le faire. C'est ainsi qu’elle a fondé Beyond Sport_Kenya, un projet visant à réduire les inégalités entre les sexes et à améliorer la vie des femmes. Pour encourager cela, le projet proposera des séances de mentorat aux jeunes filles et jeunes garçons afin de les responsabiliser et de les aider à comprendre pourquoi il est important de défendre l'égalité entre hommes et femmes dans la communauté. Le fait d’intégrer également les parents et d'autres parties prenantes clés dans le processus y contribue également. Sur le plan sportif, Beyond Sport_Kenya proposera des tournois de football, des festivals divers et des exercices axés non seulement sur le développement des compétences, mais aussi sur l'égalité des chances pour toutes les personnes intéressées.

"Mon projet porte sur la parité hommes-femmes et le règlement du problème des inégalités dans la communauté", explique Pauline Msungu. "C'est là une cause que je comprends et qui me passionne vraiment. J'ai aussi à cœur de travailler avec les jeunes pour comprendre ce dont ils ont besoin, et aussi ce dont ma communauté a besoin pour résoudre ce problème. Nous voulons que les jeunes se rendent au moins compte de la nécessité d'assurer l'égalité entre hommes et femmes, nous devons veiller à construire une communauté équilibrée pour les jeunes et nous devons offrir aux jeunes un espace sûr pour parler des questions qui les concernent. Nous voulons nous concentrer davantage sur les femmes, mais nous travaillons aussi avec les hommes, car s'ils ne savent pas non plus ce que les femmes veulent ou ce dont elles ont besoin, ils ne peuvent pas comprendre ce qu'il faut faire."

IOC

Réveillez-vous et luttez pour vos droits

Pauline Msungu espère que, grâce à Beyond Sport_Kenya, elle pourra inciter les femmes et les hommes de sa communauté à s'unir et à œuvrer pour résoudre un problème fondamental de la société. Pour ce faire, elle veut inspirer les jeunes filles à avoir confiance en elles pour s'exprimer et à participer à toutes les activités qu'elles souhaitent, sportives ou autres. Lorsqu'elle était plus jeune, Pauline Msungu a été inspirée par sa mère, qui a dû assumer entièrement seule les charges du ménage lorsque son mari a subi un accident qui l'a laissé hospitalisé pendant près de quatre ans. Aujourd'hui, Pauline Msungu veut inspirer la nouvelle génération.

"Les plus jeunes de la communauté nous admirent et je veux qu'ils se demandent : mais pourquoi ne pourrais-je pas être comme cette personne qui s'efforce de réaliser quelque chose de très important ? Je veux grandir et être comme cette personne parce que je vois qu'elle travaille bien." Les plus jeunes doivent avoir cette confiance en eux et en leurs capacités. C’est la clé. Ils devraient tous se réveiller et se battre pour leurs droits."

Le programme des jeunes leaders du CIO

Lancé en 2016, le programme des jeunes leaders du CIO donne aux jeunes l'occasion de tirer parti du pouvoir du sport pour faire une différence au sein de leurs communautés. À ce jour, grâce au financement de départ du CIO et à un réseau de mentors, ces jeunes talents ont mené à bien plus de 116 projets dans le monde entier, utilisant le sport pour promouvoir des thèmes tels que l'éducation, l'intégration sociale, la durabilité et le bien-être. Les projets ont déjà bénéficié directement à plus de 30 000 personnes.

En tant que partenaire fondateur, Panasonic soutient le programme des jeunes leaders du CIO depuis 2017. Il continuera à accorder des fonds supplémentaires, lesquels seront utilisés à titre de subventions, à fournir du matériel audiovisuel et à produire des films narratifs percutants afin de promouvoir le programme et les jeunes leaders eux-mêmes.    

Pour en savoir plus sur le programme des jeunes leaders du CIO, cliquez ici et suivez-nous sur :

Instagram : @iocyoungleaders

Facebook : IOC Young Leaders

LinkedIn : IOC Young Leaders Community of Practice

Actualités liées
Prev
Next
  • Égalité des sexes

    Jemima Montag, jeune leader du CIO et olympienne, encourage les jeunes femmes grâce à son projet "Play On"

  • Actualités du CIO

    Lancement de "Terrains d’Avenir" : l’Olympic Refuge Foundation et le ministère français chargé des Sports s’engagent en faveur des jeunes réfugiés en France

  • Jeunes leaders du CIO

    La jeune leader du CIO Shiling Lin apprécie sa "chance" et se déclare "enchantée" à l'idée de faire partie du relais de la flamme olympique de Beijing 2022

  • Jeunes leaders du CIO

    Le programme des jeunes leaders du CIO et Panasonic prolongent leur partenariat jusqu'en 2024

back to top