Le CIO lance une nouvelle étude à long terme sur les olympiens afin de protéger la santé physique et mentale des athlètes

Dans le cadre de ses efforts constants visant à promouvoir la sécurité et le bien-être des athlètes, le Comité International Olympique (CIO) et l'Université d'Édimbourg ont lancé l'étude sur la santé des olympiens (l'Olympian Health Cohort), un nouveau projet de recherche à long terme, lequel a pour objectifs de réduire les blessures et les maladies des athlètes de haut niveau et de protéger leur santé physique et mentale. 

2022 Getty Images

Une équipe de chercheurs placée sous la direction du Dr Debbie Palmer, triple olympienne, demande aux athlètes en lice aux Jeux de Tokyo 2020 et aux Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022 de participer à l'étude afin de fournir des informations précieuses pour eux-mêmes et les prochaines générations d'athlètes. Les participants sont ainsi invités à prendre part à une première enquête en ligne (disponible en 9 langues) sur leur santé musculosquelettique et générale, après quoi l'équipe chargée de l'étude les contactera tous les deux ans, de 15 à 20 ans pour des enquêtes de suivi et leur enverra un bulletin régulier contenant des informations clés en fonction des résultats. Ces résultats seront également publiés sur le site web de l'étude.

Développée par le CIO et l'Université d'Édimbourg, l'étude sur la santé des olympiens (l'Olympian Health Cohort) est actuellement ouverte aux olympiens des éditions de Tokyo 2020 et de Beijing 2022, mais il est prévu que les olympiens qui participeront aux Jeux Olympiques de Paris 2024 et aux Jeux Olympiques d'hiver de Milan Cortina 2026 soient invités à la rejoindre à un stade ultérieur.

Suivi des athlètes tout au long de leur cycle de vie

L'étude est le fruit du travail d'une équipe internationale de chercheurs interdisciplinaires, dirigée par le Dr Palmer, experte en prévention des blessures sportives qui a concouru pour la Grande-Bretagne en patinage de vitesse sur piste courte lors de trois éditions des Jeux Olympiques d'hiver. Cette dernière espère que l'étude permettra de mettre sur pied des initiatives ciblées en termes de prévention des blessures et des maladies.

"Nos connaissances sur la santé et le bien-être des athlètes sont insuffisantes, notamment en ce qui concerne les problèmes de santé nouveaux et émergents dans le sport de haut niveau", explique le Dr Debbie Palmer. Et d'ajouter : "Nous devons comprendre ce qui arrive aux athlètes non seulement pendant les Jeux Olympiques, mais aussi tout au long de leur carrière."

L'étude entend ainsi améliorer les connaissances sur la santé des athlètes tout au long de leur cycle professionnel sportif et après l'arrêt du sport de haut niveau. Le suivi des blessures et des maladies pendant les Jeux Olympiques fournit des informations importantes, mais il est limité dans la mesure où il ne porte que sur deux ou trois semaines de l'année d'un athlète. De même, les études portant sur des athlètes ayant pris leur retraite sportive peuvent être limitées par leur nature rétrospective. Afin d'identifier plus précisément et d'atténuer les facteurs de risque pour la santé et le bien-être des athlètes à court et à long terme, l'étude s'attache à suivre les olympiens tout au long de leur carrière.

Les participants à l'étude sur la santé des olympiens du CIO fourniront des données vraiment utiles pour leur propre bénéfice et celui des prochaines générations d'athlètes. Les points de situation faits à intervalles réguliers permettront en outre de suivre comment et quand des problèmes de santé spécifiques surviennent, tandis que le fait que l'étude soit menée en continu signifie que l'efficacité des interventions pourra être testée et mise à jour à mesure que l'étude progresse.

Les olympiens des éditions de Tokyo 2020 et de Beijing 2022 peuvent d'ores et déjà s'inscrire pour participer à l'étude sur ed.ac.uk/olympians ou faire part de leur intérêt en écrivant à l'adresse suivante : olympians@ed.ac.uk.

Tajay Gayle of Team Jamaica competes in the Men's Long Jump Final 2021 Getty Images

Une approche globale pour améliorer la santé des athlètes

L'étude est l'une des nombreuses initiatives en cours placées sous la supervision du département médical et scientifique du CIO. Le département organise en effet plusieurs événements éducatifs, dont la Conférence mondiale du CIO sur la prévention des blessures et des maladies dans le sport, laquelle a lieu tous les trois ans et est la première conférence internationale portant sur les aspects cliniques de la médecine du sport et de l'exercice. Parmi les points de discussion notables de la 6édition de la Conférence, laquelle s'est tenue à Monaco en novembre 2021, figure une recherche du gouvernement japonais indiquant qu'il n'y a pas eu de propagation de la COVID-19 entre les participants et la population locale pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020. La Conférence se tiendra à nouveau début 2024.

Parmi les autres initiatives menées par le département médical et scientifique du CIO, citons le cours annuel avancé pour les médecins d'équipe et le cours annuel sur l'examen cardiovasculaire des athlètes olympiques, qui offrent tous deux des possibilités de développement aux médecins travaillant avec des athlètes de haut niveau. Pour rappel, le CIO fait également partie d'un groupe de consensus international sur les commotions cérébrales dans le sport et propose de nombreux diplômes et certificats aux membres de l'entourage des athlètes sur des sujets tels que la nutrition sportive et la santé mentale.

Actualités liées
Prev
Next
  • Athlètes

    Comment les athlètes donnent en retour à leur communauté avec le soutien du CIO

  • Athlètes

    Quatre olympiens nommés à la commission des athlètes du CIO

  • Actualités du CIO

    Des athlètes responsables pour des organisations sportives plus fortes

  • Actualités du CIO

    Première édition réussie de la certification de responsable de la protection dans le sport du CIO

back to top