L'héritage artistique et numérique de l'Agora olympique de Tokyo 2020 perdure

Un mois après la fermeture de l'Agora olympique de Tokyo 2020, l'artiste japonais Makoto Tojiki revient sur cette expérience qui fut "une occasion qui ne se présente qu'une fois dans une vie de pouvoir contribuer aux Jeux Olympiques organisés dans [son] pays". 

© IOC

Makoto Tojiki, l'un des trois artistes de renommée internationale présents à l'Agora olympique de Tokyo 2020, a créé une sculpture de lumière grand format, baptisée Solidarity and Collaboration (Solidarité et Collaboration), pour le centre culturel aménagé au cœur de la ville hôte.

Installée sur la place Fukutoku dans le quartier de Nihonbashi en plein centre de Tokyo, la sculpture de lumière de Makoto Tojiki, haute de près de cinq mètres, a attiré l'attention des Tokyoïtes, des médias internationaux et des internautes, enchantant les passants par ses couleurs étincelantes la nuit et générant 26 % de l'ensemble des conversations en ligne sur le programme culturel.

Bien que l'Agora olympique ait fermé ses portes le 15 août dernier, l'héritage laissé par Makoto Tojiki et les autres artistes invités perdure.

"Même une fois l'exposition terminée, j'ai vu des photos circuler dans les médias sociaux. C'est certainement l'installation qui a le plus retenu l'attention dans toute ma carrière", a déclaré l'artiste japonais. "Ce fut une occasion qui ne se présente qu'une fois dans une vie de pouvoir contribuer aux Jeux Olympiques organisés dans mon pays."

Solidarity and Collaboration est la plus grande œuvre que cet ancien dessinateur industriel ait jamais créée. Makoto Tojiki est né à Miyazaki, au Japon, en 1975. Délaissant la conception de produits, il se tourne vers une activité artistique à plein temps en 2003, se lançant dans la création de sujets figuratifs réalisés à partir de fibres lumineuses. Son travail puise son inspiration dans l'interaction entre l’ombre et la lumière, ainsi que dans la façon dont ces deux éléments peuvent être utilisés et maîtrisés.

Son œuvre Solidarity and Collaboration s'inspire du relais 4x100 m en athlétisme. Conçue en pleine pandémie mondiale, l'installation représente deux silhouettes monumentales réalisées en mailles d'acier, illustrant à travers des athlètes engagés dans un relais un exercice de circonstance fait de collaboration, de responsabilité partagée et de potentiel humain dans le cadre d’un effort d’équipe.

"Dans un monde où la population et la société courent en permanence, la pandémie de COVID-19 a mis un frein inattendu à cette course perpétuelle. Pour moi, l'art a le pouvoir et la mission d'imaginer l'avenir", a déclaré l'artiste à propos de son œuvre.

"Le passage du témoin dans une compétition est un excellent moyen d'illustrer l'importance de l'héritage. J'ai trouvé que le relais 4x100 m s'y prêtait tout particulièrement. Le passage du témoin symbolise également le fait de surmonter l'adversité et d'aller de l'avant. C'est ce genre de signification que je voulais donner à mon travail."

Olympic Agora © IOC

Établissant un parallèle entre le sport et l'art, Makoto Tojiki a ajouté : "Il est évident que le sport est une tentative de repousser les limites physiques, mais la culture et l'art sont eux aussi des tentatives de repousser autant que faire se peut les limites humaines. En ce sens, le sport et l'art se ressemblent."

Il est encore possible de voir l'œuvre impressionnante de Makoto Tojiki grâce aux visites virtuelles proposées sur le site web de l'Agora olympique, qui restera ouvert jusqu'au 15 octobre.

La toute première Agora olympique de Tokyo 2020 avait pour but de resserrer les liens entre le sport et la culture en associant l'histoire des Jeux à une étonnante série d'installations et d'expositions d'art visuel. Fer de lance de la Fondation Olympique pour la Culture et le Patrimoine (FOCP), l'Agora a proposé quatre installations majeures, ainsi que des créations de plusieurs artistes et studios, parmi lesquelles une sculpture permanente de l'artiste français Xavier Veilhan et des œuvres de six artistes olympiens et paralympiens en résidence.

Bien que les détails restent à confirmer, certains volets du programme de l'Agora olympique seront présents aux Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022.

 

Actualités liées

Prev
Next
  • La Culture et le Patrimoine
    Tomorrow's Leaves, le court métrage réalisé à la demande du CIO, sélectionné pour le Festival du film de Londres
  • Tokyo 2020
    Après le succès rencontré aux Jeux de Tokyo 2020, l'Agora olympique, carrefour des arts et de la culture, se tourne vers Beijing 2022
  • Tokyo 2020 Tokyo 2020
    Découvrez la culture olympique avec des artistes olympiens et paralympiens
  • Les visites virtuelles de l'Agora olympique Tokyo 2020
    Les fans du monde entier peuvent découvrir la culture olympique grâce aux visites virtuelles de l'Agora olympique
  • Tokyo 2020 Tokyo 2020
    Les artistes olympiens en résidence interprètent les valeurs olympiques au travers d’une série d’œuvres d’art créées pour l’Agora olympique
  • Tokyo 2020
    La première Agora olympique, carrefour culturel, s’ouvre à Tokyo
back to top