Journée internationale des femmes 2022 : les femmes à l'honneur aux Jeux Olympiques

Le Comité International Olympique (CIO) a décidé de mettre à profit la Journée internationale des femmes 2022 pour célébrer les progrès accomplis en matière d'égalité des genres aux Jeux Olympiques et se pencher sur ce qu'il reste à faire, aussi bien sur l'aire de compétition qu'en dehors. 

Les Jeux Olympiques sont l'une des plateformes les plus puissantes pour promouvoir l'égalité, l'inclusion et l'autonomisation des femmes, des jeunes filles et des athlètes dans toute leur diversité. Les Jeux sont devenus le plus grand événement sportif du monde où la participation hommes-femmes est la plus équilibrée qui soit. En mettant en avant des modèles féminins forts, ils contribuent à faire tomber les barrières et à ouvrir la voie à une société plus égalitaire et plus inclusive.

Le mois dernier, les Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022 sont entrés dans l'histoire en devenant à ce jour l'édition d'hiver la plus équilibrée en termes de représentation hommes-femmes, avec 45 % de concurrentes en lice ­– un record.

Ce succès est le fruit de plusieurs initiatives conduites par le CIO et mises en œuvre en partenariat avec les composantes du Mouvement olympique. C'est la dernière étape en date d'un effort concerté en faveur de l'égalité des genres aux Jeux Olympiques.

Historique : pionnières et jalons décisifs

Le voyage a été long pour en arriver là.

En 1900 à Paris, la navigatrice suisse Hélène de Pourtalès devient la première championne olympique de l'histoire, cette édition marquant le début de la participation des femmes aux Jeux. Seules 22 femmes sont en lice dans cinq sports – tennis, voile, croquet, sports équestres et golf ; elles ne représentent que 2,2 % des 997 concurrents inscrits.

Au fil des ans, sous l'influence de pionnières telle Hélène De Pourtalès et de celles qui l'ont suivie, lesquelles n'ont pas hésité à bousculer l'ordre établi, la participation des femmes aux Jeux n'a cessé d'augmenter. Aux Jeux Olympiques d'Amsterdam en 1928, le pourcentage d'athlètes féminines était passé à 10 %. Près de cinquante ans plus tard, aux Jeux Olympiques de Montréal 1976, il était de 20 %. À Atlanta en 1996, 34 % des athlètes étaient des femmes.

Golf at Paris 1900 IOC

Tout au long de cette période, et depuis plus d'un siècle maintenant, les femmes ont fait tomber des barrières, franchi des étapes importantes, combattu les stéréotypes et les normes de genre, et ouvert la voie au sport féminin.

Au cours des 25 dernières années, le rythme s'est toutefois accéléré, le CIO encourageant les Comités Nationaux Olympiques (CNO) et les Fédérations Internationales (FI) à accroître la participation des femmes aux Jeux Olympiques et travaillant sans relâche à leurs côtés pour y parvenir.

Vers la parité hommes-femmes aux Jeux

Parmi les principaux changements opérés, citons : une ouverture de la procédure d'admission dans plusieurs sports ; des places de qualification fixées par le CIO et occupées par les FI ; un nombre croissant d'épreuves avec remise de médailles pour les femmes ; et une directive obligeant tous les CNO à être représentés aux Jeux Olympiques d’été par un athlète et une athlète au moins. Des épreuves mixtes ont par ailleurs été ajoutées au programme olympique afin de promouvoir la diversité et l'égalité des genres, tout en offrant davantage de chances de médailles aux femmes et en apportant une visibilité accrue aux sportives et au sport féminin.

Skateboard at Tokyo 2020 Getty Images

C'est aux Jeux de Londres 2012 que les femmes ont concouru pour la première fois dans tous les sports inscrits au programme olympique. Aux Jeux de Tokyo 2020, elles représentaient 48 % des concurrents, ce qui en fait l'édition la plus équilibrée en termes de participation hommes-femmes à ce jour. Aux Jeux de Paris 2024, la parité sera de mise sur l'aire de compétition.

Les Jeux Olympiques d'hiver ont confirmé cette tendance, puisque l'édition de Beijing 2022 a proposé le plus grand nombre d'épreuves féminines de tous les temps (46). Au total, 53 % des épreuves de Beijing comptaient des femmes – contre 47 % à PyeongChang en 2018 – et sept disciplines de sports d'hiver ont atteint pour la première fois une représentation équilibrée hommes-femmes. À l'instar des Jeux d'été, l'objectif visé est que les prochains Jeux Olympiques d’hiver, à savoir Milano Cortina 2026, affichent eux aussi la parité sur l'aire de compétition.

Ce type de retentissement est colossal. Les Jeux Olympiques sont suivis par des milliards de personnes à travers le monde, créant des figures emblématiques et des modèles pour les femmes et les jeunes filles – preuve qu'elles peuvent y arriver si elles y croient. Dans cette optique, le CIO a modifié ses règles afin de permettre à un homme et à une femme de porter ensemble le drapeau de leur pays lors de la cérémonie d'ouverture, envoyant ainsi un message fort en faveur de Jeux Olympiques inclusifs et égalitaires où les femmes et les hommes occupent une place égale. Chaque occasion donnée au sport féminin et aux athlètes féminines aux Jeux Olympiques a un impact sur la promotion de l’égalité des genres et sur les débouchés offerts aux sportives dans le monde entier.

Beijing 2022 Opening Ceremony Getty Images

Prochaines étapes : au-delà de l'aire de compétition

Si des progrès considérables ont certes été accomplis afin de parvenir à un équilibre au niveau du nombre total d'athlètes en lice aux Jeux, le chemin vers l'égalité des genres est encore long et sinueux. Bon nombre d'obstacles doivent être franchis et de lacunes comblées.

En dehors de l'aire de compétition, le Mouvement olympique doit montrer la voie et permettre à davantage de femmes de suivre des formations d'officielles sportives, d'occuper des postes d'entraîneures et d'être élues au sein des instances dirigeantes. Le CIO s'efforce de mettre un terme à ces inégalités en fixant des objectifs de représentation, en proposant des cours sur le leadership, en menant des campagnes de sensibilisation et en nommant un plus grand nombre de femmes à des fonctions dirigeantes ainsi qu'à des postes de direction au sein de son administration.

Dans le cadre de cette approche, le CIO a publié en 2021 son rapport sur l'égalité des genres et l'inclusion, lequel expose de façon détaillée les progrès enregistrés au cours de la dernière Olympiade et présente la nouvelle stratégie et les nouveaux objectifs pour la période 2021-2024. Ces 21 objectifs doivent aider à la mise en œuvre de l'Agenda olympique 2020+5 et reposent sur les nombreuses recommandations formulées dans le cadre du projet d'analyse du CIO sur la question de l'égalité des sexes. Ils couvrent les trois sphères de responsabilité du CIO et s'articulent autour de cinq thèmes clés : participation, leadership, pratique du sport en toute sécurité, représentation des genres et allocation de ressources.

Gender Equality

Un exemple récent et concret de la mise en œuvre de ces objectifs est la mise à jour des Directives du CIO relatives à la représentation des genres, lesquelles encouragent une représentation plus équilibrée des genres au sein des organisations sportives, chez les diffuseurs détenteurs de droits et parmi la presse internationale. À l'approche de Beijing 2022, les directives ont été traduites pour la première fois en mandarin et distribuées aux médias nationaux – ce qui devrait avoir un impact considérable sur l'égalité des genres dans la couverture sportive en Chine.

Alors que nous célébrons la Journée internationale des femmes 2022 en mettant en avant des études de cas progressistes comme celle-ci, nous devons mesurer non seulement le chemin parcouru jusqu'ici, mais aussi celui qu'il nous reste à parcourir pour parvenir à l'égalité absolue entre les genres dans tous les aspects des Jeux Olympiques. Œuvrant main dans la main avec les autres parties prenantes du Mouvement olympique, le CIO s'engage à montrer la voie, à encourager le changement dans le sport et la société dans son ensemble, et à faire une réelle différence pour les femmes et les jeunes filles partout dans le monde.

Pour en savoir plus sur l'action menée par le CIO afin de faire progresser l'égalité des genres sur l'aire de compétition et en dehors, rendez-vous ici.

Actualités liées
Prev
Next
  • Actualités du CIO

    Lancement de "Terrains d’Avenir" : l’Olympic Refuge Foundation et le ministère français chargé des Sports s’engagent en faveur des jeunes réfugiés en France

  • Beijing 2022

    Beijing 2022 : Une édition des Jeux Olympiques d’hiver historique sur l'aire de compétition comme en dehors

  • Beijing 2022

    Les Jeux de Beijing 2022 établissent de nouveaux records en termes d'égalité des genres

  • Beijing 2022

    Profiter pleinement de l'expérience olympique aux Jeux de Beijing 2022

back to top