Adrian Ruiz: pagaie vers son rêve de bien-être et d'environnement sain

11 mai 2021

En 2018, Adrián Ruiz de Magdalena a remporté un concours dans son université en Espagne afin de participer au programme Young Change Maker (jeune artisan du changement) pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse à Buenos Aires, Argentine. Cette opportunité a été une étape dans son parcours visant à devenir un jeune leader du CIO et à influencer la vie des jeunes de sa communauté grâce à sa passion pour le canoë et le kayak.

Parlez-nous de votre parcours. 

Je suis étudiant en physiothérapie, diplômé en sciences du sport et titulaire d'une maîtrise en éducation. Je suis également entraîneur de canoë en eaux vives et je travaille comme administrateur sportif. Devenir un jeune leader du CIO m'a donné l'occasion de toucher davantage de personnes dans ma communauté grâce au canoë, le sport qui me passionne depuis l'âge de 13 ans.  

Que vous a apporté le sport ? 

Le sport a fait de moi la personne que je suis aujourd'hui. Lorsque j'ai commencé à faire du canoë, je n'avais pas conscience du pouvoir illimité qu'il pouvait apporter à ma vie. Aujourd'hui, en tant que professionnel du sport, je comprends mieux comment celui-ci peut être un outil pour améliorer la vie des gens. Je suis très reconnaissant des opportunités que j'ai eues grâce au sport et je veux donner en retour à ma communauté pour que d'autres puissent aussi en profiter.

Décrivez-nous votre projet de jeune leader du CIO.

Mon projet Palea por tus suenos("Pagaie pour tes rêves") a été conçu pour sensibiliser les gens, quel que soit leur âge, aux bienfaits de la pratique d'un sport dans la nature et sur l'eau, en particulier le canoë. Je vis dans une petite ville du sud-est de l'Espagne, Calasparra, dans la province de Murcie. Les jeunes de cette région n'ont souvent pas beaucoup de possibilités ni la motivation pour être actifs. J'ai l'impression que de nombreux jeunes s'adonnent à la consommation d'alcool ou de tabac et je voulais leur proposer un autre mode de vie. J'ai vu le canoë comme un moyen qui non seulement apportera des bienfaits pour la santé, mais permettra aussi aux gens de passer du temps dans la nature et d'explorer les incroyables sites naturels de notre région. 
Grâce au canoë, les gens commencent à apprécier et à respecter l'environnement, ce qui, espérons-le, les incitera à en prendre davantage soin. 
J'ai lancé mon projet dans ma ville natale, mais nous avons l'intention de l'étendre au niveau régional, puis national.

Adrian Ruiz de Magdalena

Quel a été l'impact de votre projet sur votre communauté ? 

L'objectif principal de mon projet était de faire découvrir le canoë au plus grand nombre de personnes possible. Avec une plus grande visibilité et un meilleur accès au sport, l'objectif était d'inciter davantage de personnes à rejoindre le club local et à pratiquer le canoë sur une base régulière. Par ce biais, nous espérons également soutenir la fédération régionale de canoë en créant de futurs champions et ambassadeurs du canoë. 

Malgré la situation difficile due à la pandémie de 2020, le projet a été couronné de succès. Grâce au canoë, nous avons pu toucher plus de 250 personnes à la fin du mois de septembre 2020. Plus de 40 enfants ont rejoint le club local la même année, ce qui représente une augmentation de 250 % en termes d'adhésions par rapport à l'année précédente.

De quoi êtes-vous le plus fier concernant votre projet ? 

Je suis heureux d'avoir pu associer la communauté et l'expérience internationale que j'ai acquise dans le cadre du programme des jeunes leaders du CIO à l'impact local que nous avons obtenu avec et pour les jeunes participants. Les participants à notre projet pratiquent désormais le canoë et mènent une vie plus saine, en accord avec les valeurs olympiques.

Adrian Ruiz de Magdalena

Que signifie pour vous le fait de faire partie du programme des jeunes leaders du CIO ? 

Le programme des jeunes leaders du CIO m'a donné les outils, l'inspiration et la motivation dont j'avais besoin pour donner le meilleur de moi-même dans mon projet. Parfois, on ne voit pas la sortie du tunnel, mais si vous êtes entouré des bonnes personnes, qui vous encouragent à aller dans la bonne direction, ce que vous considériez avant comme un énorme problème peut finalement devenir une simple tâche à accomplir.

Quel conseil donneriez-vous à la prochaine génération de personnes désireuses de résoudre les problèmes ? 

Je leur conseillerais de chercher du soutien auprès de leurs collègues et de leur communauté. Trouvez une communauté où les autres vous inspirent et où vous pouvez partager des ressources, des idées et des possibilités. Et ne vous mettez pas trop de pression. Tirez parti du pouvoir du sport pour continuer à résoudre des problèmes et à rendre le monde meilleur.

Actualités Olympiques Jeunes leaders du CIO
back to top