Du hip hop aux jeux vidéo : le programme culturel enflamme Lausanne

Lausanne 2020

17 janv. 2020

Des danseurs de hip hop se produisant aux côtés de musiciens classiques, des producteurs de vidéo collaborant avec des skateurs et des athlètes de parkour s'associant à des danseurs classiques... Voilà en quelques mots le programme culturel qui anime Lausanne 2020.

"Nous sommes très fiers de ce programme, qui symbolise notre mission première : rapprocher le sport et la culture aux yeux des jeunes", explique Bernard Fabrice, directeur de Lausanne En Jeux, le programme culturel des Jeux Olympiques de la Jeunesse, au sujet de BodyCity.

Le spectacle, dont la prochaine représentation aura lieu samedi à 18 h sur la Place des fêtes de Lausanne, est le fruit de plus d'un an de préparation. Il réunit 50 artistes qui donnent le meilleur d'eux-mêmes dans un skatepark spécialement aménagé.

"On trouve des skateurs, des patineurs à roulette, des conducteurs de trottinette, des danseurs de hip hop et de classique, ou encore des athlètes de parkour, précise Fabrice. Tous collaborent ensemble sur une bande son composée par les musiciens de l'université locale et dans des vidéos créées par l'école d'art.

Le week-end dernier, chaque représentation a attiré 2 500 spectateurs. Il y avait tellement de monde que la police a dû fermer la passerelle supérieure pour des raisons de sécurité."

Depuis près de deux ans, le célèbre organisateur de festival consacre toute son énergie à Lausanne en Jeux. Aujourd'hui, il est extrêmement fier des 282 spectacles, ateliers et expositions qu'il dirige.

"Nous sommes convaincus que c'est ce que Pierre de Coubertin [fondateur des Jeux Olympiques modernes] aurait souhaité : des esprits sains dans des corps sains", ajoute-t-il.

Du Musée Olympique, qui accueille un atelier consacré aux arts du cirque, au programme de télévision quotidien d'une demi-heure créé, filmé et produit par de jeunes journalistes et diffusé sur la chaîne locale La Télé, le message est clair.

"Bien que l'événement soit d'envergure internationale, il était nécessaire de l'ancrer au niveau local, explique Fabrice. L'objectif principal était d'inciter les jeunes à collaborer et à participer. Voir que ce projet s'est concrétisé me fait chaud au cœur".

Lausanne 2020 IOC

Au cours des sept premiers jours, plus de 100 000 personnes ont participé à divers aspects du programme et 25 000 enfants y sont inscrits pour la suite des Jeux. Un budget de 3 millions de francs suisses (2,7 millions d'euros) a permis d'assurer la disponibilité des événements dans la ville tout au long des 14 jours de Lausanne 2020.

Le Musée Arlaud, renommé Espace des JOJ, accueille une autre performance particulièrement chère à Fabrice.

"Nous expliquons comment créer des jeux vidéo de A à Z, des croquis à la musique en passant par les graphismes, indique Fabrice. Nous avons mis la main sur de vieux jeux, comme Super Mario, mais aussi sur des jeux de dernière génération. Le but est de permettre à tout le monde d'en profiter et d'élargir ses horizons. J'ai vu un père et un fils jouer ensemble, ce qui représente un véritable accomplissement."

Lausanne 2020 IOC

En plus de combler l'écart entre les générations, le programme cherche avant tout à avoir un impact durable. Toutes les activités sont présentées dans les écoles de la ville dans l'espoir qu'elles marquent les esprits des jeunes protagonistes.

Cependant, les adolescents n'en sont pas les seuls bénéficiaires.

"Ce programme est une véritable aubaine pour moi, s'amuse Fabrice. À 50 ans, je continue d'apprendre de nouvelles choses tous les jours. Ça m'aide à rester jeune".

Actualités Olympiques JOJ Lausanne 2020
back to top