Des histoires inspirantes et des moments marquants qui représenteront l’édition Beijing 2022 au Musée Olympique

À chaque édition des Jeux Olympiques, une équipe de l’unité culture et patrimoine du Comité International Olympique rassemble une collection emblématique d’équipements sportifs, de tenues, d'objets et d’entretiens directs destinés aux collections historiques, autant d’éléments qui illustrent l’édition des Jeux en question au profit des générations futures. Si l’opération d’acquisition d’objets de Beijing 2022 s’est surtout portée sur de nombreuses "premières" dans l'histoire olympique, l'équipe du patrimoine a également jeté son dévolu sur plusieurs légendes et fins de carrière.

Un quatuor de jeunes Slovènes a remporté la première médaille d'or de saut à ski par équipes mixtes aux Jeux Olympiques d'hiver de Beijing 2022, et ils l'ont fait avec classe. Nika Križnar, Timi Zajc, Urša Bogataj et Peter Prevc ont largement dominé l’épreuve, terminant avec 111 points d'avance sur l’équipe du ROC placée en deuxième position.

Un peu plus tard, conscients de l'importance de représenter l'histoire olympique, ils ont fait don de leur équipement et de leurs tenues à la collection patrimoniale olympique, laquelle est conservée et exposée au Musée Olympique de Lausanne, en Suisse, et qui est également utilisée dans les programmes de culture olympique dans le monde entier.

"C'est un grand honneur pour moi qu'on m'ait demandé de donner mon équipement avec lequel j'ai participé à cette première épreuve jamais organisée aux Jeux Olympiques", a déclaré Timi Zajc. "C'est un sentiment vraiment agréable de pouvoir inspirer les autres à travers ce qu’on fait."

IOC

De même, le duo italien composé de Stefania Constantini et d’Amos Mosaner, devenus les premiers champions olympiques italiens de curling, a fait don de son balai victorieux à la collection patrimoniale du CIO. Les médaillés d'or du double mixte de curling ont été ravis d'être invités à se joindre à cette noble tradition et à entrer dans l’illustre histoire olympique.

Les Américains Ashley Caldwell, Chris Lillis et Justin Schoenefeld, qui ont remporté l'or dans la toute première épreuve olympique de sauts par équipes mixtes en ski acrobatique, étaient du même avis.

IOC

"Le fait que mon équipement soit exposé au Musée Olympique me touche énormément", a déclaré Ashley Caldwell. "Tous les athlètes travaillent si dur, alors être soi-même remarqué comme ça et être vu par autant de gens est un honneur incroyable que je n’arrive pas à exprimer avec des mots. Je suis très reconnaissant et enthousiaste à l'idée que notre équipement soit montré et mis en valeur de cette manière."

 

IOC

"Même s'il n'a pas été médaillé à Beijing 2022, nous sommes ravis d'avoir reçu le casque de luge de l'Allemand Felix Loch, par exemple", a déclaré Yasmin Meichtry, directrice adjointe de la Fondation Olympique pour la Culture et le Patrimoine, qui dirige l'équipe chargée de la collection patrimoniale. "Felix Loch est un triple médaillé d'or olympique et une légende sportive qui fait de la compétition depuis 1995. C’est là une acquisition de grande importance pour nous."

"Nous recherchons des athlètes qui inspirent et des objets qui racontent une histoire", a ajouté Yasmin Meichtry. "Nous sommes toujours à la recherche d’articles qui montrent l'évolution du sport, de la société et du contexte général des Jeux. À travers ces acquisitions, nous voulons documenter l'histoire."

Felix Loch IOC

On a notamment l’exemple de l'Américain Colby Stevenson, qui n'a peut-être pas remporté l'or, mais dont la médaille d'argent dans l'épreuve de big air en ski acrobatique a été tout simplement miraculeuse. Il y a six ans, Colby Stevenson a été victime d'un accident de voiture extrêmement grave qui aurait pu l’empêcher de mener une vie normale, sans parler de sa carrière de skieur. Son retour au sommet de son sport est la manifestation même de l'esprit olympique, et l'équipe du patrimoine était donc très heureuse de recevoir sa veste de ski comme un rappel permanent de son histoire exceptionnelle.

"Je suis très honoré d'avoir ma veste au Musée Olympique", a déclaré Colby Stevenson. "C'est tellement super d'avoir mon nom là-bas et d'inspirer les jeunes enfants. Je veux dire, je ne saurai jamais combien j'en ai touché de cette façon, sans doute beaucoup, c'est tellement formidable !"

Colby Stevenson IOC

Colby Stevenson a terminé deuxième derrière le Norvégien Birk Ruud, qui se remettait également d'une tragédie lors de ces Jeux. La médaille d'or du big air était en effet une victoire bien émouvante pour Birk Ruud, qui avait perdu son père, emporté par un cancer il y a quelques mois. Malgré cette histoire bouleversante - ou peut-être à cause d'elle – Birk Ruud a fait don de ses skis au Musée Olympique, en souhaitant, a-t-il confié, qu'ils puissent être une source d’inspiration pour beaucoup.

Birk Ruud IOC

Ce travail important de conservation de l'histoire olympique pour les générations à venir est réalisé en étroite collaboration avec les Fédérations Internationales de sport et les Comités Nationaux Olympiques. Le processus d'acquisition commence bien avant les Jeux, et nécessite une planification détaillée ainsi qu'une communication suivie avec ses multiples acteurs. Mais une fois sur le terrain, la réactivité est essentielle.

"Parfois, lorsqu'il y a une victoire, une médaille, remportée d’une manière particulièrement impressionnante, dont nous savons qu'elle entrera dans l'histoire, nous devons réagir très rapidement pour parler à l'athlète ou à son entourage", a déclaré Anne-Cécile Jaccard, membre de l'équipe de la collection du patrimoine. "Cela signifie que nous devons être à la fois proactifs et réactifs."

"Il est important de comprendre qu'il s'agit d'un processus sérieux visant à enrichir notre patrimoine et à nous assurer que nous pouvons raconter l'histoire de ces Jeux uniques", a expliqué Yasmin Meichtry. "Les Jeux Olympiques rassemblent le monde. Il est important de documenter cette histoire pour que les générations futures comprennent pourquoi le Mouvement olympique apporte une contribution aussi importante au monde."

L'équipe du patrimoine ne se contente pas de rassembler les équipements et les tenues, mais réalise également plusieurs dizaines d'entretiens avec des olympiens d'hier et d'aujourd'hui, afin de reconstituer l'histoire des Jeux.

"Cette histoire orale est une partie importante du patrimoine, car les entretiens permettent de connaître les histoires derrière les objets. Au cours des dernières éditions, nous avons déjà réalisé plus de 500 de ces entretiens dans le cadre de notre programme "Paroles d'olympiens", a-t-elle ajouté. "Nous nous adressons également à ceux qui se trouvent derrière le processus créatif des Jeux, les concepteurs et les artistes qui créent l’identité visuelle et l'empreinte culturelle des Jeux."

Stefania Constantini and Amos Mosaner IOC

Le rythme de la collecte d’objets s'accélère à l'approche de la cérémonie de clôture, et plusieurs nouvelles acquisitions sont prévues ces derniers jours. Certains articles restent sur la liste de souhaits pour le moment, mais l'équipe n'y renonce pas tout à fait encore. En tête de liste : un objet à recevoir de la légendaire patineuse de vitesse néerlandaise Ireen Wüst.

"À ces Jeux, Ireen Wüst est devenue la première athlète à décrocher l’or en individuel à cinq éditions différentes des Jeux, toutes éditions confondues", a conclu Yasmin Meichtry. "Nous serions assurément ravis de lui réserver une place au Musée Olympique."

Actualités liées
Prev
Next
  • La Culture et le Patrimoine

    L'équipement de 48 champions olympiques à Tokyo parmi plus de 400 objets ajoutés aux collections patrimoniales du CIO en 2021

  • Beijing 2022

    Le réalisateur Lu Chuan, encensé par la critique, a été choisi pour réaliser le film officiel des Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022

  • La Culture et le Patrimoine

    Les œuvres d'art de sept artistes olympiens au cœur du programme numérique de l'Agora olympique

  • La Culture et le Patrimoine

    Pour l'artiste olympienne Ye Qiaobo, la sérénité qu'apporte la peinture est un parfait contrepoids aux frissons de la vitesse

back to top