Les bénévoles de Tokyo 2020 sont prêts à endosser leur rôle

Les volontaires recrutés par le comité d’organisation ont assisté à des cours en présentiel et en ligne, et ont suivi des séminaires d'apprentissage pour se préparer au rôle essentiel qu'ils auront à endosser lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Le compte à rebours pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 a commencé début 2019 pour Maika Kuroda. Aujourd'hui, à quelques semaines de la cérémonie d'ouverture, la résidente locale est prête à partir.

"J'ai commencé à envisager de me porter volontaire il y a deux ans et demi, explique Maika Kuroda. J'ai découvert le programme de volontariat via mon entreprise. Je voulais toutefois avoir l'occasion de communiquer avec d'autres personnes, j'ai donc postulé par moi-même pour être volontaire officielle."

Tokyo 2020 volunteers at the airport Des volontaires de Tokyo 2020 à l’aéroport (©Getty Images)

La jeune femme de 29 ans travaillera au Nippon Budokan. Accueillant deux des sports olympiques les plus populaires au Japon, le judo et le karaté, c'est l'un des sites de compétition les plus emblématiques parmi les 42 sites des Jeux Olympiques. Maison spirituelle des arts martiaux japonais, le Nippon Budokan dispose également d'un héritage olympique fort puisqu'il a accueilli les débuts olympiques du judo la dernière fois que les Jeux ont eu lieu à Tokyo, en 1964.

Tokyo 2020 Volunteer Maika Kuroda Maika Kuroda, volontaire de Tokyo 2020, essayant son uniforme (©Maika Kuroda)

Maika Kuroda a suivi la formation requise pour être prête au moment de l'arrivée des athlètes, des médias et des supporters locaux au Budokan, qui a également accueilli les Beatles lors de leur visite historique en 1966.

"J'ai suivi deux programmes. L'un était un apprentissage en ligne sur le site Internet des Jeux, expliquant comment se préparer à accueillir des personnes venant de l'étranger, explique Maika Kuroda qui, ayant étudié l'anglais aux États-Unis et au Canada, travaillera comme guide interprète pour les athlètes.

Tokyo 2020 Tokyo 2020

L'autre était un cours en présentiel qui a eu lieu il y a deux ans. À l'époque, je commençais tout juste mon travail de volontaire olympique. J'aurai aussi la chance de participer à un autre programme de formation en juillet. Donc, je pense que je serai prête."

Les volontaires ont longtemps été le pilier du Mouvement olympique et sont essentiels à son succès. Au début des Jeux modernes, et ce dès la première édition à Athènes en 1896, des groupes de scouts, l'armée et des clubs sportifs locaux novateurs ont pris en charge un grand nombre des tâches nécessaires au bon déroulement des Jeux. Cela a progressivement changé. Lors des Jeux de Los Angeles en 1984, le comité d'organisation local comptait environ 30 000 volontaires et était responsable de leur formation et de leur gestion.

Tokyo 2020 volunteers at the Sea Forest Waterway Des volontaires de Tokyo 2020 au Sea Forest Waterway (©IOC/Tokyo 2020)

Tatsuro Iwahashi sait donc qu'il suivra une voie bien tracée lorsqu'il prendra ses fonctions de linguiste bénévole au sein des villages olympique et paralympique. Malgré l'impact de la pandémie de COVID-19, il se sent prêt grâce aux outils en ligne qui ont permis une formation à distance efficace.

"Le système d'apprentissage en ligne s'est avéré très utile. J'ai également assisté à quelques séminaires, explique Tatsuro Iwahashi, du haut de ses 30 ans. Il faut que j'étudie encore un peu. On m'envoie beaucoup d'informations, mais je suis confiant en mes capacités à remplir mon rôle."

Tatsuro Iwahashi

La diffusion des informations est et continuera d'être essentielle pour tous les volontaires.

"En plus d'organiser des sessions de formation générale et d'apprentissage en ligne, nous avons fourni aux volontaires des Jeux une variété de ressources, notamment un manuel à leur usage et un guide pratique en préparation des Jeux, a indiqué le comité d’organisation dans un récent communiqué. 

Tokyo 2020 volunteers Les mesures anti-COVID en application

Depuis le mois d'avril, nous organisons diverses séances de formation, y compris une formation propre aux postes attribués, une formation en leadership et une formation propre à chaque lieu, en fonction des rôles et des activités de chaque volontaire. Les formations propres aux divers rôles dépendent du contenu et de l'emplacement de l'activité, mais nous utilisons autant que possible l'apprentissage en ligne."

En ce qui concerne Maika Kuroda et Tatsuro Iwahashi, ces mesures se sont avérées efficaces. Le duo est également satisfait des précautions prises par les organisateurs afin de minimiser les risques face à la COVID-19.

"Les mesures de lutte contre la COVID sont très complètes", a déclaré M. Iwahashi. "Ils [le comité d'organisation] m'ont donné la possibilité de me faire vacciner. Tout cela me donne une grande confiance dans le fait que nous aurons des Jeux réussis."

Maika Kuroda acquiesce. Elle souligne le fait que les volontaires prendront beaucoup de précautions, comme par exemple le maintien d'une distance de sécurité entre eux, les athlètes et les supporters, le port du masque et l'utilisation de désinfectant pour les mains.

Actualités liées

Prev
Next
  • Yoyogi National Gymnasium Tokyo 2020
    Les sites olympiques de Tokyo 2020 allient tradition et modernité
  • Les visites virtuelles de l'Agora olympique Tokyo 2020
    Les fans du monde entier peuvent découvrir la culture olympique grâce aux visites virtuelles de l'Agora olympique
  • Tokyo 2020
    Le président du CIO se réjouit des innovations en matière de diffusion alors que le CIRTV et le CPP sont désormais pleinement opérationnels
back to top