‘Présentation générale des sites Olympiques

Les dix sites construits spécialement pour les Jeux de Lillehammer 1994 sont toujours utilisés aujourd'hui. Entre la cérémonie d'ouverture des Jeux et l'été 2018, les installations ont accueilli 32 championnats du monde et d'Europe ou autres tournois internationaux, 129 épreuves de coupes du monde et 161 championnats nationaux.

Neuf des sites datant de 1994 ont été réutilisés pour les compétitions sportives et le programme éducatif lorsque la flamme olympique a fait son retour à Lillehammer pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de 2016. À noter par ailleurs que le tournoi de hockey sur glace de ces JOJ s'est déroulé dans la halle Kristins, site d'entraînement du hockey sur glace lors des Jeux de 1994.

La stratégie mise en place pour continuer à accueillir de grands événements a permis à Lillehammer de demeurer une étape clé du calendrier sportif international, tout en contribuant au dynamisme de la culture sportive locale. Les sites sont ainsi utilisés quotidiennement par des athlètes norvégiens et étrangers pour leurs entraînements, la population locale, les écoles et les clubs de sport, sans oublier les touristes qui peuvent par exemple dévaler la piste de bobsleigh et de luge de Lillehammer.

IOC / Map of the competition venues of the Lillehammer 1994 Olympic Winter Games.

Les installations de l'Olympiapark de Lillehammer, ainsi que la halle olympique de Gjøvik et la salle de concert de Maihaugen ont toutes obtenu le label de certification environnementale le plus utilisé en Norvège, à savoir le label Eco-Lighthouse. Cette certification atteste que les équipements demeurent à l'avant-garde de l'action menée dans le domaine de la durabilité et qu'ils sont exploités dans le respect de l'environnement.

Après les Jeux, un fonds de dotation a été créé et 250 millions de couronnes norvégiennes alloués au fonctionnement des sites olympiques. Le principe veut que les intérêts perçus soient utilisés pour financer les coûts d'exploitation des installations olympiques et qu'une partie des fonds soit réinvestie dans lesdites installations.

back to top