Les 22 et 24 juillet, la CA du CNO géorgien a organisé un séminaire Athlete365 couvrant divers sujets, y compris les difficultés posées par la COVID-19, le soutien en matière de santé mentale, et plus encore.

Des experts de chaque sujet ont été invités à prendre la parole, dont un représentant de l’Agence géorgienne antidopage et plusieurs professionnels de santé.

Les Commissions des athlètes des CNO peuvent désormais demander une subvention annuelle pouvant atteindre 10 000 dollars à la Solidarité Olympique.

Dans le cadre du financement par la Solidarité Olympique à travers le programme de subvention d’activité de la commission des athlètes des CNO, ont été abordés l’impact de la COVID-19 sur l’entraînement et la compétition, la lutte contre la discrimination et les inégalités, la garantie d’une bonne santé mentale et la manière de maintenir une communication forte entre entraîneurs et athlètes.

Alors que la COVID-19 continue de sévir partout dans le monde, il est plus important que jamais pour les athlètes de poursuivre leurs études pour faire évoluer leur carrière. Cette formation peut prendre plusieurs formes, et c’est par le biais d’un séminaire à Borjomi, en Géorgie, que la commission des athlètes (CA) du Comité National Olympique (CNO) géorgien a décidé d’accueillir un programme de trois jours portant sur plusieurs sujets.

Varlam Liparteliani, judoka médaillé olympique et président de la CA du CNO géorgien, a rappelé à ses collègues l’importance de l’éducation en déclarant : « Vous ne devez jamais cesser d’apprendre pour réussir. Le succès de votre future carrière réside dans votre formation d’aujourd’hui, alors allez-y ! »

Communication à l’entourage

Le premier jour du séminaire de trois jours, l’accent a été mis sur la communication entre les athlètes et les entraîneurs, avec des discussions sur les meilleurs moyens de résoudre les problèmes et d’analyser la performance. Le groupe a ensuite abordé la question de la COVID-19. Elguja Berishvili, premier vice-président du CNO géorgien, s’est entretenu avec les participants à ce sujet, en évoquant une formation et une préparation adaptées avant Tokyo 2020 l’été prochain.

Mettre l’accent sur la santé mentale

La santé mentale était le sujet principal du deuxième jour. Tout d’abord, le groupe a entendu le professeur Zurab Kakhabrishvili, qui a prononcé un discours d’ouverture sur la psychologie de l’activité physique et l’identification des symptômes de détresse psychologique chez les étudiants-athlètes. Plus tard dans la journée, le Vice-Président de l’Agence géorgienne antidopage, Teimuraz Ukleba, a souligné l’importance d’un sport propre et de la compréhension des résultats du dopage.

Transition professionnelle

La dernière journée a porté sur la vie après le sport et une transition en douceur entre carrière d’athlète et carrière professionnelle. Plusieurs experts ont parlé de la gestion de la présence en ligne, de la création de sa propre marque d’athlète et des doubles carrières ; ils ont également orienté les athlètes vers les ressources Career+ d’Athlete365. En outre, la prévention du harcèlement et des abus dans le sport a été examinée, ce qui a permis de sensibiliser les participants aux abus dans le sport.

Les commissions des athlètes des CNO peuvent désormais demander une subvention annuelle pouvant atteindre 10 000 dollars à la Solidarité Olympique, ce qui pourrait financer l’organisation d’un séminaire comme celui-ci. Cliquez ici pour en savoir plus

VOUS NE DEVEZ JAMAIS CESSER D’APPRENDRE POUR RÉUSSIR. LE SUCCÈS DE VOTRE FUTURE CARRIÈRE RÉSIDE DANS VOTRE FORMATION AUJOURD’HUI, ALORS ALLEZ-Y !