Le sauteur en longueur non-voyant Lex Gillette a atteint le sommet de son sport et, avec l’aide de sa mentor, se tourne maintenant vers un avenir en dehors de la compétition.

L’accessibilité et l’inclusion sont au cœur du partenariat. Lex a commencé à perdre la vue à l’âge de huit ans, et Laura présente une surdité unilatérale.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui au programme de mentorat d’Intel et recevez des conseils d’experts pour vous aider à avancer dans votre carrière.

« Nous nous voyons toutes les deux semaines avec ma mentor Laura, et la question de l’accessibilité est l’un des thèmes sur lesquels nous tombons vraiment d’accord, » explique Lex, sauteur en longueur non-voyant et quadruple médaillé paralympique qui a représenté les États-Unis pour la première fois en 2004.

« Même si je pratique un sport individuel, mon objectif a toujours été de déterminer le type d’impact que je peux laisser sur le sport à partir d’une approche holistique, et Intel partage un point de vue similaire. En fin de compte, Intel cherche à comprendre comment avoir un impact positif sur le monde. »

Cause commune

C’est un sentiment partagé par Laura Barbaro, la mentor de Lex. Elle travaille chez Intel depuis plus de 30 ans, et s’occupe de la question de la diversité et de l’inclusion à travers plusieurs rôles.

« Mon mantra est le suivant : dans le mot ‘impossible’, il y a ‘possible’, explique Laura. J’encourage tout le monde a être la meilleure version de soi-même tous les jours au travail, et je travaille sans relâche pour m’assurer que les personnes ayant des besoins en matière d’accessibilité soient mises au premier plan.

Il y a dix ans, j’ai perdu l’audition à la suite d’une tumeur au cerveau, et je souffre maintenant d’une surdité unilatérale. Avoir la chance d’échanger avec Lex a vraiment été quelque chose de magique. Je vois, il entend, et nous considérons tous les deux nos besoins en matière d’accessibilité comme des dons qui ont permis d’amplifier ou d’activer d’autres parties de notre être. »

Apprendre l’un de l’autre

Laura et Lex soulignent tous les deux la nature réciproque de la relation mentor-mentoré, et veillent à tirer parti au maximum des expériences et des compétences uniques de l’autre.

« Il existe d’énormes similitudes entre le monde de l’entreprise et celui du sport, explique Lex. Les athlètes sont des êtres intentionnels. Nous avons un but et, du lundi au dimanche, nous avons un nombre de choses très spécifiques que nous souhaitons réaliser chaque jour. Finalement, notre vision commence à devenir réalité.

On retrouve ce même type d’intentionnalité dans le monde des affaires. Être en mesure d’apporter ce même type d’énergie, d’enthousiasme et de compétitivité auquel je suis habitué en tant que sportif dans l’environnement de travail me donne confiance en l’avenir. »


Être en mesure d’apporter ce même type d’énergie, d’enthousiasme et de compétitivité auquel je suis habitué en tant que sportif dans l’environnement de travail me donne confiance en l’avenir.

Lex Gillette


Les athlètes ont énormément d’idées qui peuvent permettre au monde des affaires de comprendre la résilience, la réflexion sur les possibilités et la réalisation d’objectifs qui semblent impossibles.

Laura Barbaro

Laura détaille comment les compétences et l’expérience de Lex en tant qu’athlète de haut niveau se sont avérées précieuses en contexte d’entreprise.

« La possibilité de comprendre ce que c’est que d’être à la place de Lex m’a vraiment permis de devenir une alliée et de développer mon implication, explique-t-elle. Écouter un athlète parler de la façon dont on peut tout accomplir et expliquer que le monde n’a pas de limites est quelque chose de vraiment inspirant.

Bien sûr, nous ne parlons pas uniquement de handicap et d’inclusion, mais nous avons vu la valeur de ce que peut apporter Lex en ce qui concerne nos stratégies d’accessibilité. Lex nous a montré comment il est possible d’avoir une vision sans y voir. Cela a permis d’ouvrir les yeux de la direction sur l’importance de la façon dont nous communiquons notre vision en interne et en externe, et sur ce que nous devons faire pour être prêts à relever les défis futurs en matière d’accessibilité.

Ouvrir des portes

Si l’inclusion est au cœur du programme de mentorat d’Intel, il s’agit aussi d’aider des athlètes comme Lex à effectuer leur transition vers une vie après le sport.

« Intel voit au-delà du terrain. C’est incroyable, explique Lex. Ils comprennent qu’il existe une certaine durée de vie dans le monde du sport, mais qu’après cette période, la vie continue.

Avoir une entreprise comme Intel qui consacre des ressources, du temps et des mentors exceptionnels vous aide vraiment à déterminer à quoi ressemblera votre prochain chapitre. »

Laura est également favorable à la participation d’un plus grand nombre d’athlètes à ce programme.

« Les athlètes ont énormément d’idées qui peuvent permettre au monde des affaires de comprendre la résilience, la réflexion sur les possibilités et la réalisation d’objectifs qui semblent impossibles, affirme-t-elle. Nous souhaitons que vous participiez à tout ça. »