Kady était co-capitaine de la première équipe féminine malienne de basketball à se qualifier pour les Jeux Olympiques en 2008.

Membre du comité de pilotage d’Athlete365 Career+, elle a animé des ateliers éducatifs dans plus de 30 pays. Elle est également présidente du Comité Éducation de l’AMA.

Kady aide les CNO à la constitution et au développement des commissions des athlètes.

J’ai quitté le Mali pour une nouvelle vie en France lorsque j’avais huit ans, mais revenir pour représenter mon pays m’a fait prendre conscience que de nombreux athlètes africains ne jouissent pas des mêmes conditions que celles qui prévalent ailleurs dans le monde. Ils ne reçoivent pas toujours la même attention et le même soutien, et c’est ce qui m’a donné envie d’apporter un changement constructif en aidant à faire entendre leur voix. Je souhaitais faire évoluer la façon dont les athlètes africains se perçoivent ainsi que leurs attentes.

J’ai pris ma retraite du basketball professionnel en 2011, et je suis devenue présidente de la commission des athlètes (CA) de la zone 2 de l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA) deux ans plus tard. Depuis, la défense des intérêts des athlètes est devenue ma mission.

La diffusion de connaissances

Pour vous les athlètes, il est de savoir si vous serez prêts pour la transition entre le sport d’élite et votre nouvelle vie au moment de votre retraite. Une blessure peut mettre un terme à votre carrière à tout moment, et mon rôle consiste notamment à vous aider réfléchir à votre avenir, même si vous êtes encore en bonne santé et actif en compétition. Il est essentiel de tenir compte de votre situation financière et de la façon dont vous pourriez continuer à gagner de l’argent après votre carrière sportive.

La santé mentale est également apparue comme une question majeure ces dernières années. J’ai d’ailleurs eu de nombreuses discussions sur l’importance du soin apporté à l’esprit et au mental, aussi essentiel que celui apporté au corps. L’éducation antidopage est aussi un sujet important dont les athlètes souhaitent parler et s’emparer.

L’élément clé dans ces trois domaines est de munir les athlètes des connaissances nécessaires pour prendre des décisions éclairées sur leur carrière.

Former une commission des athlètes fiable et efficace

Il est essentiel de mettre en place les bases adéquates pour la constitution des nouvelles commissions des athlètes par les CNO. En tant que présidente de la CA du Mali, je sais qu’il est vital d’être au clair dès le départ sur votre vision et de comprendre le pouvoir de votre travail. Si vous êtes membre de la commission, vous devez savoir que le chemin sera pavé de disputes et de plaintes. Vous devez donc travailler sur vos compétences en communication pour être préparé au mieux à les affronter. J’insiste sur le besoin de s’équiper de nombreuses compétences pour faire face aux responsabilités administratives qui vont de pair avec la gestion d’une CA.

Une CA fiable n’est pas une initiative individuelle. Il s’agit avant tout de la voix des athlètes, et tous les participants doivent être prêts à communiquer et à faire des compromis dans l’intérêt de tous. Une CA fiable doit toujours chercher à faire une différence dans la vie des athlètes et à les aider à mettre en œuvre le changement.

Une CA fiable n’est pas une initiative individuelle. Il s’agit avant tout de la voix des athlètes, et tous les participants doivent être prêts à communiquer et à faire des compromis dans l’intérêt de tous

Diffuser le message

Les ateliers constituent une excellente plateforme pour travailler avec les nouvelles CA et partager des connaissances importantes. Ils sont l’occasion d’expliquer, de façon informelle mais constructive, ce qui doit être fait pour devenir une CA efficace et influente. J’encourage également les commissions des athlètes à échanger autant que possible entre elles. C’est la seule manière de tirer des leçons de leurs réussites et de leurs erreurs.

Cette année, au début du mois de février, je me suis rendue sur l’île de Sao Tomé-et-Principe [au large des côtes de l’Afrique de l’Ouest] pour un atelier de deux jours avec des représentants des athlètes de la zone 4 de l’ACNOA combinant présentations, discussions et élections. Les huit pays de la zone 4 ont envoyé deux délégués. L’événement s’est avéré une expérience précieuse pour les représentants des nouvelles CA. Au début de mes fonctions au sein du CIO, du CNO du Mali et de l’Agence mondiale antidopage (AMA), je me suis surtout concentrée sur l’Afrique. Mon travail a aujourd’hui une portée plus internationale, et j’en suis heureuse.

Plus tôt cette année, je suis devenue ambassadrice de l’éducation pour l’International Testing Agency (ITA) et, en plus de mon rôle au sein de l’AMA, je me suis engagée à promouvoir un sport propre. Mon travail implique de participer à l’éducation des jeunes athlètes et de veiller à ce qu’ils connaissent les règles et ne commettent pas de faux pas, par ignorance ou par accident. Les ateliers antidopage que nous animons sont axés sur l’éducation fondée sur les valeurs et mettent l’accent sur les responsabilités qui vous incombent.

Favoriser l’union entre athlètes

En tant que représentante des athlètes, j’apprécie énormément le temps passé aux côtés d’un large éventail d’athlètes, que ce soit pour discuter, pour enseigner mais aussi pour apprendre d’eux. Les athlètes sont des personnes particulièrement intéressantes. C’est pour moi un privilège de partager avec vous mes connaissances et, espérons-le, de vous aider pour la suite de votre carrière sportive.

Je trouve très gratifiant de voir les nouveaux dirigeants émergents des CA s’épanouir dans leur travail. La compétition est inscrite dans l’ADN des athlètes, mais voir des athlètes s’unir dans un mouvement œuvrant pour une cause commune est une expérience incroyable.

Cliquez ici pour explorer la collection de ressources de la commission des athlètes conçues pour vous inspirer et vous autonomiser.

UNE CA FIABLE N’EST PAS UNE INITIATIVE INDIVIDUELLE. IL S’AGIT AVANT TOUT DE LA VOIX DES ATHLÈTES, ET TOUS LES PARTICIPANTS DOIVENT ÊTRE PRÊTS À COMMUNIQUER ET À FAIRE DES COMPROMIS DANS L’INTÉRÊT DE TOUS.

 

KADY KANOUTÉ TOUNKARA