En juin, Athlete365 a organisé le premier atelier d’une série d’ateliers exclusifs en ligne destinés à améliorer les compétences des présidents et présidentes des commissions des athlètes. Cette session expliquait les manières d’organiser un webinaire efficace.

Le deuxième atelier, qui s’est tenu les 8 et 9 septembre, visait cette fois-ci à aider les présidents à avoir des conversations franches sur des sujets difficiles, dites également « conversations courageuse », et à s’exprimer de manière constructive au nom des athlètes.

Athlete365 dispose également d’un éventail d’autres ressources conçues pour aider les commissions des athlètes à être efficaces.

Selon une étude récente, plus de 70 % des individus évitent les discussions difficiles, et notamment de faire des retours négatifs. Les 8 et 9 septembre, nous avons invité les présidents et présidentes des CNO et FI des cinq continents à participer à un atelier en ligne exclusif animé par Jenna Clarke, facilitatrice, à propos des meilleures façons de donner et recevoir du feedback et oser les conversations courageuses. Voici notre résumé étape par étape.

En quoi consiste une conversation courageuse ? Le concept de conversation courageuse désigne les conversations que l’on préférerait ne pas avoir, que l’on anticipe, que l’on a peur de voir aggraver la situation ou qui risqueraient de faire du tort ou de rendre mal à l’aise l’autre interlocuteur. Nous avons souvent du mal à faire un retour honnête aux autres, même lorsqu’il est positif. Pourtant, exprimer votre pensée de manière ouverte, neutre, sans aucun jugement, peut vous aider à vous sentir mieux, être bénéfique pour votre relation, améliorer votre productivité et vous économiser du temps, de l’argent et de l’énergie.

Voir le feedback comme un cadeau Lorsque nous pensons au feedback, on pense souvent à celui que l’on fait à autrui. Cependant, comment et si nous recevons ou demandons un feedback peut avoir une grande influence sur la façon dont les personnes reçoivent le nôtre. Montrez-vous toujours reconnaissant de recevoir des retours, remerciez la personne, peu importe ce que vous pensez du contenu en lui-même. Ne cédez pas à la tentation de vous défendre. Posez des questions pour mieux comprendre ou obtenir un exemple concret si cela peut vous être utile. Une commission des athlètes efficace devrait toujours demander des retours à sa communauté. Pensez à le faire en amont et à préciser ce sur quoi vous souhaitez un retour. Remerciez toujours les athlètes pour leur feedback.

Gérer votre peur Avant d’ignorer une situation, demandez-vous quelles seront les conséquences de ne pas avoir cette conversation et si vous pourrez vivre avec. Si vous décidez d’avoir la conversation en question, préparez-vous avant et ayez le bon état d’esprit, c’est essentiel. Appliquez ces conseils suivants et vous verrez à quel point cela peut-être simple. Tout d’abord, réfléchissez à ce que vous souhaitez accomplir avec cette conversation, ce que vous voulez changer et quelle serait votre relation idéale avec votre interlocuteur à la suite de celle-ci. Ensuite, avant d’avoir cette conversation courageuse, demandez à l’autre personne si elle accepte de recevoir vos commentaires. Vous êtes maintenant prêt à utiliser le modèle « SCSD ».

Le modèle SCSD Ces conversations ont de sévères conséquences physiologiques lorsqu’elles sont évitées et des bénéfices physiologiques lorsque nous les avons. Il s’agit d’un modèle simple en quatre étapes, fondé sur les principes de la communication non violente.

S (Situation/contexte) – La situation est… C (Comportement observé) – Ce que j’ai observé/remarqué… S(Signification pour moi) – L’impact sur moi/Ce que cela signifie pour moi/Ce que cela me fait ressentir/penser… D (Demandez le point de vue) – Quel est votre point de vue ? Comment voyez-vous les choses ? Faites des phrases courtes afin que cela soit moins exigeant pour vous et plus facile à comprendre et intégrer pour votre interlocuteur. Après être passé par toutes les étapes du modèle SCSD, prenez le temps de poser les questions suivantes : comment pouvons-nous avancer ? Que proposeriez-vous ? Comment pouvons-nous nous remettre sur la bonne voie ? Qui peut aider ? De quoi avez-vous besoin ? En quoi puis-je aider ? Avez-vous besoin de temps pour réfléchir à ce que je vous ai dit ? Tout comme un sport ou une nouvelle activité, ce modèle nécessite un peu d’entraînement. Commencez par l’utiliser dans des contextes un peu moins importants et à l’appliquer à des situations dans lesquelles vous êtes plus à l’aise. Ce modèle fonctionne aussi bien dans le domaine professionnel que personnel.

Pour obtenir des conseils d’experts sur la façon dont votre commission des athlètes peut mettre en place un webinaire efficace, cliquez ici..