Thomas Bach, le président du CIO, a nommé Jessica Fox conformément au règlement de la CA du CIO afin d’assurer un équilibre entre les sexes, les régions et les sports au sein de la commission. En vue des prochains Jeux Olympiques de Brisbane 2032, sa nomination renforce la représentation des athlètes d’Océanie et élargit en outre la représentation des sports avec une athlète spécialiste du canoë.

Au cours des 10 dernières années, l’Australienne a remporté 26 titres en Coupe du monde, 7 en Championnats du monde et 4 médailles olympiques. L’épreuve de C1 femmes a fait ses débuts olympiques à Tokyo 2020 dans le cadre de l’engagement du CIO en faveur de l’égalité des sexes, une décision vivement soutenue par Jessica Fox qui en a remporté le titre olympique. Elle a également gagné une médaille de bronze à l’épreuve de K1. Elle a remporté les titres de championne du monde junior en C1 et K1 à 16 ans, avant de remporter l’or aux premiers Jeux Olympiques de la jeunesse de Singapour 2010.

L’Australienne siégera à la commission aux côtés de Pau Gasol, Maja Włoszczowska, Federica Pellegrini et Yuki Ota, récemment élus. Ces quatre athlètes ont été élus par leurs pairs à Tokyo 2020 et sont également devenus membres du CIO. Humphrey Kayange (Kenya, rugby) a ensuite été nommé à la CA du CIO par le président du CIO à Tokyo.

Je suis très honorée d’avoir été invitée à intégrer la commission des athlètes du CIO et à contribuer à l’avenir du Mouvement olympique pour la prochaine génération d’athlètes olympiques.

Jessica Fox

Emma Terho, présidente de la CA du CIO, a souhaité la bienvenue à Jessica Fox au sein de la commission : « Nous sommes très impatients de travailler avec Jessica. En tant que triple athlète olympique et membre des commissions des athlètes de la Fédération internationale de canoë et du CNO australien, elle est déjà très proche des athlètes de son sport et de sa région, c’est pourquoi sa contribution sera précieuse pour notre commission. »

Jessica Fox a ajouté : « Je suis très honorée d’avoir été invitée à intégrer la commission des athlètes du CIO et à contribuer à l’avenir du Mouvement olympique pour la prochaine génération d’athlètes olympiques. J’ai beaucoup appris de mon expérience au sein de la commission des athlètes du Comité Olympique australien. Je suis ravie d’avoir à présent la chance de servir la communauté mondiale des athlètes.

Avec Beijing 2022 à seulement quelques mois de distance et Paris 2024 à trois ans, c’est pour moi une période particulièrement intéressante de m’impliquer, notamment en préparation des Jeux de Brisbane 2032. J’ai hâte de rencontrer les autres membres de la commission des athlètes du CIO et de travailler à leurs côtés. »

La CA du CIO joue un rôle central au sein du Mouvement olympique comme représentante de la voix des athlètes au sein du CIO et du Mouvement olympique. La commission compte un maximum de 23 membres, dont 12 sont choisis directement à l’issue d’élections qui se tiennent pendant les Jeux et un maximum de 11 membres nommés.