Dans le cadre du FIA, plusieurs acteurs clés de la planification de Tokyo 2020 se sont joints à la présidente de la commission des athlètes (CA) du CIO, Kirsty Coventry, notamment Pierre Ducrey, directeur des opérations des Jeux Olympiques.

Nous arrivons au stade final des préparatifs et, lors du deuxième jour du FIA, les participants ont fait le point sur les dernières touches visant à garantir la sécurité des Jeux.

Voici les principaux points à retenir sur les ultimes préparatifs des Jeux et tout ce qui est fait pour vous aider à vous concentrer sur la compétition au mieux de vos capacités.


Nous arrivons aux dernières étapes des préparatifs. Il s’agit désormais de s’assurer que la touche finale est apportée aux sites.

Pierre Ducrey, directeur des opérations des Jeux Olympiques

Le deuxième jour du FIA 2021 a été entièrement dédié à Tokyo 2020. Kirsty Coventry, présidente de la CA du CIO et hôte du FIA, était accompagnée de Kit McConnell, directeur des sports du CIO, et de James Macleod, directeur des relations avec les CNO et de la Solidarité Olympique, pour informer les représentants des athlètes des derniers préparatifs avant l’événement. Voici les principaux points à retenir :

Dernière ligne droite

Pierre Ducrey, directeur des opérations des Jeux Olympiques, qui a participé virtuellement au Forum en direct de Tokyo, a partagé des informations sur les préparatifs finaux des Jeux et les opérations quotidiennes en cours dans la capitale japonaise pour assurer la sécurité de l’événement.

« Nous travaillons en étroite collaboration avec le comité d’organisation, la ville de Tokyo, les organisateurs au sein du gouvernement, ainsi qu’avec Kirsty et la commission des athlètes afin que nous puissions comprendre ce qui est vraiment essentiel pour vous [les athlètes] et en faire part dans les documents que nous avons produits », a expliqué Pierre.

« Nous arrivons aux dernières étapes des préparatifs, » a-t-il affirmé. Il s’agit désormais de nous assurer que les sites sont prêts à accueillir les événements. Nous avons récemment organisé plusieurs événements tests qui nous ont donné l’opportunité de tester les protocoles pour avoir à disposition tout ce dont nous avons besoin pour la tenue d’un événement classique, auquel viennent s’ajouter les nouvelles mesures complexes visant à contrer la COVID-19. »

Mettre notre expérience à profit

Kit McConnell, directeur des sports du CIO, a rappelé que les 33 sports du programme de Tokyo 2020 ont repris la compétition internationale depuis le report des Jeux en juillet dernier, et qu’un grand nombre des concurrents cet été justifient désormais d’une expérience de la performance au sein d’un environnement marqué par les mesures de lutte contre la COVID-19.

« Chacun des 33 sports du programme de Tokyo a repris la compétition internationale, en s’adaptant à l’environnement COVID-19 pour offrir des compétitions sûres, tout en développant leur expérience dans la pratique de leur sport dans un tel contexte », a déclaré Kit.

« De même, plus de 42 000 athlètes ont participé à ces épreuves. Nous avions 47 000 athlètes sur la longue liste pour Tokyo, qui tombera à 11 000 dans les semaines à venir. La plupart de ces athlètes ont maintenant concouru à l’échelle internationale dans cet environnement adapté à la COVID dans leur sport respectif. »


Nous sommes désormais prêts. Toutes les bases sont en place.

 

Kit McConnell, directeur des sports du CIO


Tout ce que nous faisons est axé sur vous, les athlètes en compétition, afin de vous offrir un environnement sûr, dans lequel vous pouvez vous soucier uniquement de votre performance. C’est notre principale motivation. »

Kit McConnell

Dernières mises au point

Kit a poursuivi en expliquant que d’ici le début des Jeux, l’accent sera mis sur les détails : « Nous sommes désormais prêts. Toutes les bases sont en place. Nous en sommes aux dernières mises au point et réfléchissons à la manière de tout combiner. »

« Nous planifions des scénarios chaque jour. Du côté du sport, nous travaillons sur les règles et réglementations. Par exemple, si un athlète ou une équipe ne peut pas participer à un certain match [en raison de la COVID-19], comment nous y adapter ? L’objectif principal reste la sécurité avant tout, tout en veillant à ce que la compétition puisse avoir lieu en maintenant une certaine flexibilité. »

« Tout ce que nous faisons est axé sur vous, les athlètes en compétition, afin de vous offrir un environnement sûr, dans lequel vous pouvez vous soucier uniquement de votre performance. C’est notre principale motivation, » a-t-il ajouté.

Consultez les annonces les plus récentes et découvrez tout ce que vous devez savoir en amont de Tokyo 2020.