L’appel avait pour sujets principaux les préparatifs pour Tokyo 2020 et Beijing 2022, notamment les mesures contre la COVID-19, les qualifications avant les Jeux et le playbook des athlètes.

Le président du CIO, Thomas Bach, a discuté de l’avancée des préparatifs pour les Jeux Olympiques et précisé les moyens mis en œuvre pour que la sécurité des athlètes demeure une priorité absolue.

La CA du CIO, les directeurs du CIO, ainsi que les directeurs généraux de l’AMA et de l’ACI ont également répondu aux questions des représentants des athlètes lors d’une session de questions/réponses.

Avant-propos de Kirsty Coventry

Je voudrais tout d’abord remercier tous ceux qui ont participé à la conférence téléphonique mondiale du lundi 1er février. Votre participation essentielle nous est mutuellement bénéfique, car nous nous attachons à tenir la communauté des athlètes informée des dernières actualités. Nous vivons une période très particulière. Il semble que la fin du tunnel soit enfin en vue et de nombreux sports devraient reprendre, mais nous ne sommes pas encore sortis de la crise. De nombreuses régions et athlètes traversent encore des instants très difficiles.

Je voudrais également remercier tous ceux qui ont contribué à la promotion de l’enquête sur l’expression des athlètes, ainsi que les 3 547 athlètes qui y ont répondu au sein des CNO et FI. Ces athlètes sont issus de 185 CNO dans le monde et des 41 sports olympiques. L’analyse des réponses est en cours depuis le 7 janvier, date de clôture de l’enquête. Nous discuterons des résultats et les compilerons avec les autres propositions reçues des CA de CNO et FI dès que leur analyse sera achevée.

Comme énoncé précédemment, afin de garantir un processus soutenu par les meilleurs experts du domaine, la CA du CIO s’est associée à FORS, centre de compétences suisse en sciences sociales. FORS met en œuvre des enquêtes nationales et internationales de grande envergure, offre des services d’information sur les données et la recherche aux chercheurs et aux établissements universitaires, et mène des recherches méthodologiques et thématiques. Son expertise et ses retours indépendants tout au long de ce processus nous sont très précieux. Nous voulons nous assurer que notre consultation repose sur des bases solides, et que notre méthodologie et notre enquête sont conformes aux normes internationales les plus strictes.

Le jeudi 4 février, nous en serons à un an du coup d’envoi des Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022 et nous invitons tous nos collègues athlètes à participer à cette célébration.

Encore une fois, je vous invite à prendre soin de vous, à protéger votre famille et à nous contacter pour toute question.

Cordialement,

Kirsty Coventry

Je voudrais également remercier tous ceux qui ont contribué à la promotion de l’enquête sur l’expression des athlètes, ainsi que les 3 547 athlètes qui y ont répondu au sein des CNO et FI

KIRSTY COVENTRY

Nous nous concentrons sur la bonne organisation et tenue des Jeux de Tokyo 2020 et Beijing 2022. Nous en apprenons tous les jours et le faisons avec la certitude que nous luttons contre ce virus avec un esprit olympique.

THOMAS BACH, PRÉSIDENT DU CIO

Préparation des Jeux Olympiques

Alors que les préparatifs des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 vont bon train, le président du CIO, Thomas Bach, a profité de cet appel pour rassurer les représentants des athlètes : il n’est pas question de savoir « si » les Jeux Olympiques auront lieu, mais plutôt « comment ».

« Nous nous concentrons sur la bonne organisation et tenue des Jeux de Tokyo 2020 et Beijing 2022. Nous en apprenons tous les jours et le faisons avec la certitude que nous luttons contre ce virus avec un esprit olympique. »

Le président du CIO a conclu son intervention en abordant la vaccination pour Tokyo 2020. Il a tout d’abord rappelé aux athlètes qu’ils ne doivent pas chercher à en bénéficier avant les autres, notamment avant ceux qui en ont plus besoin, comme les patients vulnérables ou le personnel soignant. Il a ensuite noté que certains athlètes avaient peut-être déjà été vaccinés, selon la politique de vaccination de leur pays. Le président conseille vivement aux athlètes et potentiels participants aux Jeux Olympiques d’accepter la vaccination lorsqu’elle leur sera proposée, même si elle ne sera pas obligatoire pour participer aux Jeux Olympiques.

Playbook Tokyo 2020

Christophe Dubi, directeur exécutif des Jeux Olympiques, et Pierre Ducrey, directeur des opérations des Jeux Olympiques, ont ensuite pris la parole pour discuter des playbooks qui seront publiés en amont de Tokyo 2020.

Ces publications constituent le cadre dans lequel figurent les principes de base à respecter par les participants avant leur voyage au Japon, à leur arrivée sur le territoire, pendant les Jeux et à leur départ. Ils vous permettront, à vous et vos équipes, de planifier les mois à venir.

Christophe Dubi a insisté sur le fait que ces playbooks serviront de sources d’informations officielles et centralisées pour les parties prenantes des Jeux Olympiques et Paralympiques. II a ajouté que la première version du playbook destiné aux NOC et athlètes (dont la publication en ligne est prévue le 7 février) sera continuellement mise à jour durant les mois à venir, à mesure que la situation mondiale relative à la COVID-19 s’éclaircit. Une nouvelle version sortira en avril et la version finale des playbooks sera disponible en juin.

La première édition reprendra un grand nombre des principales mesures sanitaires actuellement appliquées dans le monde en matière d’hygiène personnelle, de tests et de traçage, ainsi que des informations sur les déplacements et la vaccination. Vous y trouverez également un itinéraire type pour chaque catégorie de partie prenante afin d’aider les personnes devant se rendre au Japon à préparer leur séjour dès les 14 jours précédents leur arrivée jusqu’à leur départ des Jeux.

Les informations destinées aux spectateurs seront communiquées à une date ultérieure, dès que le gouvernement japonais aura pris une décision concernant les spectateurs dans les lieux de compétition, certainement au printemps.

L’objectif de ces playbooks est de décrire les règles applicables aux athlètes et autres participants pour assurer la sécurité de tous et surtout garantir en priorité la santé et la sécurité des athlètes durant les Jeux.

Mesures de lutte contre le dopage pour Tokyo 2020

Ben Cohen, le directeur général de l’Agence de contrôles internationale (ACI), était également présent lors de l’appel et a fait part aux participants des dernières actualités concernant les contrôles pendant les Jeux.

Même s’il reconnaît l’impact du COVID-19 sur les mesures antidopage, Ben Cohen a informé les participants que 90 % des contrôles et tests hors compétitions se sont déroulés comme prévu. Bien que les contrôles en compétitions subissent encore les annulations et reports des événements sportifs, toutes les autres activités exercées par l’ACI pour protéger les athlètes et les compétitions restent inchangés (programmes d’éducation, exemptions pour usage thérapeutique, gestion des résultats, etc.)

Les préparatifs pour Tokyo 2020 ont également été les plus complets de l’histoire, avec 33 sports examinés et 26 000 recommandations portant sur les athlètes à contrôler ont été adressées aux autorités de contrôle responsables telles que les ONAD et les Fédérations Internationales (contre sept sports examinés et 1 500 recommandations pour Rio 2016). Le directeur général de l’ACI a également insisté sur le fait que l’Agence suivra la mise en œuvre de ces recommandations.

Pour la première fois, il sera possible de conserver des échantillons de contrôle réalisés avant les Jeux pendant une période allant jusqu’à 10 ans. L’ACI compte étendre la compétence du CIO en matière de contrôles quelque temps avant les Jeux afin de garantir un programme le plus complet et efficace possible à l’approche du début des compétitions.

Session de questions et réponses

Après les différentes présentations lors de l’appel, la parole a été donnée aux représentants des athlètes. Les participants ont eu l’occasion de poser des questions directement au président du CIO, à la commission des athlètes du CIO, ainsi qu’à l’administration du CIO et aux directeurs généraux de l’AMA et de l’ACI.

Le playbook contiendra-t-il des informations sur le code de conduite des athlètes ?

Toutes les informations concernant le code de conduite figureront dans les playbooks de chaque sport, aux côtés d’une liste de principes à respecter par tous les participants. Plus d’informations vous seront communiquées à mesure que nous avançons, notamment à propos des trajets des athlètes du Village olympique au lieu de compétition, par exemple.

Le playbook à l’attention des athlètes et des CNO sera envoyé aux CNO le 5 février et une séance d’information aura lieu le 9 février avec les principales parties prenantes afin d’expliciter le playbook et répondre à d’éventuelles questions. Il sera ensuite publié sur Athlete365.

Nous travaillons actuellement sur une politique d’accès au Japon, comprenant la période avant les Jeux (par exemple, les camps d’entraînement et la liste des sports pour lesquels les athlètes arrivent plus tôt) qui figurera également dans le playbook.

Que pense le CIO des mutations de la COVID-19 ?

L’émergence de variants d’un virus est un processus normal. Les études montrent que les vaccins sont efficaces contre les variants. En outre, si une personne a eu le malheur d’attraper la COVID-19, elle devrait quand même être immunisée contre les autres variants. De plus, le playbook comprend des informations sur tous les variants du virus.

Comment le CIO collabore-t-il avec les FI pour aider les athlètes dans le processus de qualification ?

À ce jour, 60 pour cent de tous les quotas d’athlètes (11 000 pour Tokyo) sont confirmés. 15 pour cent seront attribués selon les classements au sein du sport et les 25 pour cent restants seront attribués dans le cadre des épreuves olympiques de qualification.

Un certain nombre d’événements se déroulent actuellement et nous exhortons les FI à organiser des qualifications pour Tokyo 2020, en veillant à ce que tous puissent participer équitablement. Idéalement, toutes les qualifications devraient avoir lieu sur l’aire de compétition lorsque cela est possible. Leur date limite a été repoussée au mois de juin pour le permettre. Nous sommes conscients qu’il est actuellement très difficile de voyager et continuons à collaborer avec les FI et les CNO pour trouver des solutions.

Que prévoit le CIO pour la vaccination et recueillez-vous des données à ce sujet ?

La vaccination ne sera pas obligatoire ni à Tokyo ni aux événements de qualification. La distribution des vaccins est une question nationale qui varie d’un pays à l’autre.

Quant aux données, nous collecterons des informations via l’outil de gestion de la santé du comité d’organisation des Jeux Olympiques (COJO). Cela nous permettra de relever des données telles que les niveaux de température avant le voyage et les tests. Nous développerons des protocoles précisant les conditions de collecte des données et les communiquerons aux parties intéressées.

Pour toute question à l’intention de la CA du CIO, merci d’envoyer un e-mail à l’adresse athlete365@olympics.com