Cette réunion virtuelle était dirigée par la présidente de la CA du CIO, Kirsty Coventry. Un certain nombre de directeurs du CIO étaient également présents afin de faire le point sur la situation et de répondre aux questions.

L’accent a été mis sur le processus de consultation en cours autour de la Règle 50, avec le professeur Jan Orth invité pour présenter le droit du sport et la perspective des droits humains.

Parmi les autres sujets abordés, figuraient les préparatifs des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, les initiatives de protection et les actions du CIO et de la CA du CIO sur la question du lutteur iranien Navid Afkari.

Chers athlètes,

Le 16 septembre, j’ai eu le plaisir de présider la dernière réunion virtuelle de la commission des athlètes du CIO. À la suite de la réunion de la commission exécutive du CIO une semaine plus tôt, j’ai fait le point avec les membres de la commission sur les programmes pour athlètes, les préparatifs de Tokyo 2020 et les nouvelles initiatives de protection. Nous avons également eu une discussion importante sur la Règle 50.

Mais je voulais d’abord répéter combien nous avons été dévastés d’apprendre l’exécution de notre collègue athlète, Navid Afkari, le lutteur iranien. Le CIO avait travaillé en coulisses avec le soutien total de notre commission pour sauver la vie de Navid, et le président du CIO, Thomas Bach, a personnellement imploré sa grâce auprès du chef suprême et président de l’Iran. Nous sommes très attristés que nos efforts et ceux de la communauté sportive mondiale n’aient pas atteint le résultat souhaité, et nos pensées et nos prières vont à la famille et aux amis de Navid en cette période très difficile.

Consultation sur les manifestations d’athlètes

Pour la discussion sur la Règle 50, nous avons invité le professeur Jan Orth, juge allemand et conférencier en droit du sport à l’Université de Cologne, en Allemagne. Le professeur Jan Orth a une connaissance approfondie de la Règle 50. Son point de vue sous l’angle du droit du sport et des droits humains et ses réponses à nos questions nous ont été très profitables.

Entendre ces différents points de vue et perspectives est l’objectif de notre consultation avec la communauté mondiale des athlètes sur la Règle 50, et nous poursuivons notre engagement auprès des commissions des athlètes du monde entier avant le lancement d’un sondage quantitatif et qualitatif sur Athlete365 en octobre.

Depuis juin, nous avons rencontré par téléconférence des représentants des athlètes du Canada, de l’Australie, des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de l’Irlande, tandis que les membres de la CA du CIO ont également répondu présents aux appels des CA des Associations continentales et ont communiqué directement avec un large éventail d’athlètes et de groupes d’athlètes. Nous avons constaté que beaucoup de travail est déjà en cours, avec des enquêtes menées par un certain nombre de CNO, et des débats et webinaires initiés par d’autres.

En savoir plus sur le processus de consultation des athlètes et notre sondage d’opinion, grâce auquel vous pouvez faire valoir votre point de vue.

Préparatifs pour Tokyo 2020

Kit McConnell, directeur des sports du CIO, et James Macleod, directeur des relations avec les CNO du CIO, étaient également présents. Ils ont fait le point sur les préparatifs des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 en 2021. Dans l’ensemble, la planification adaptée de Tokyo 2020 progresse bien grâce au travail acharné de toutes les parties prenantes et de tous les partenaires des Jeux. Le groupe de travail « Here we Go » prépare la tenue des Jeux dans différents scénarios, en étroite collaboration avec toutes les autorités compétentes du Japon et de l’Organisation mondiale de la Santé.

Nous avons entendu dire que les CNO et les Fédérations Internationales (FI) s’engagent collectivement à apporter les adaptations nécessaires à la planification et au fonctionnement des Jeux dans cet environnement unique, tout en gardant toujours l’accent sur les athlètes et le terrain.

De plus en plus d’événements internationaux commencent également à avoir lieu, et le CIO travaille avec les FI et les organisateurs d’événements pour en tirer des leçons et les appliquer à la préparation de Tokyo 2020. Le principe directeur est toujours que nous devons proposer les Jeux Olympiques dans un environnement sûr pour tous les participants. Il en sera de même pour les Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022 et les Jeux paralympiques de Tokyo et de Beijing.

Initiatives pour la pratique du sport en toute sécurité

Cela fait quelque temps que notre commission accorde une grande importance à la protection, et j’ai été très heureux d’annoncer que la CE du CIO a approuvé une nouvelle série d’initiatives visant à protéger les athlètes contre le harcèlement et les abus dans le sport.

Il s’agit notamment d’une série de webinaires dès le mois d’octobre à l’intention des CNO sur la protection des meilleures pratiques, organisés par le CIO en quatre langues en collaboration avec les CA continentales, d’un cours sur la protection lancé en septembre 2021 à l’intention des FI et des CNO afin de garantir aux responsables de la protection un niveau de formation minimal et une certification, ainsi que d’une campagne de sensibilisation et d’éducation numériques, qui sera lancée le mois prochain sur Athlete365.

Comme toujours, veuillez partager ces communications avec vos collègues athlètes, et n’hésitez pas à nous faire part de vos questions ou commentaires par e-mail à l’adresse Athlete365@olympics.com ou sur l’application de la communauté Athlete365.

 

Cordialement,

Signature de Kirsty Coventry

Kirsty Coventry

De plus en plus d’événements internationaux commencent également à avoir lieu, et le CIO travaille avec les FI et les organisateurs d’événements pour en tirer des leçons et les appliquer à la préparation de Tokyo 2020.

KIRSTY COVENTRY