Les athlètes peuvent prendre des photos et enregistrer du contenu audio/vidéo (à l’aide de matériel non professionnel) des Jeux Olympiques.

Les athlètes des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 sont encouragés à partager leurs expériences avec leurs amis, leur famille et leurs supporters via les médias sociaux et numériques.

Les athlètes peuvent capturer et partager du contenu à des fins personnelles uniquement et non à des fins commerciales ou promotionnelles.

Jeux de la XXXIIe Olympiade de Tokyo 2020

Les athlètes et toute personne titulaire d’une accréditation pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 (les Jeux Olympiques) sont encouragés à partager leurs expériences avec leurs amis, leur famille et leurs supporters via les médias sociaux et numériques, et à conserver une trace de leur participation aux Jeux Olympiques. Veuillez noter que même si ces lignes directrices se réfèrent aux athlètes, elles s’appliquent également à toute personne titulaire d’une accréditation pour les Jeux Olympiques, sauf indication contraire.

Contenu sur les Jeux Olympiques

Les athlètes peuvent prendre des photos et enregistrer du contenu audio/vidéo (à l’aide de matériel non professionnel) des Jeux Olympiques (Contenu sur les Jeux Olympiques). Les athlètes peuvent partager du contenu sur les Jeux Olympiques sur leurs comptes personnels sur les réseaux sociaux ou Internet, à l’exception de tout contenu audio ou vidéo de l’aire de compétition¹ ou de l’envers du décor² des Jeux Olympiques.

Valeurs olympiques et Charte olympique

Lorsqu’ils enregistrent ou partagent du contenu sur les Jeux Olympiques, ou qu’ils communiquent par d’autres moyens sur les réseaux sociaux ou les médias numériques pendant ou à propos des Jeux Olympiques, les athlètes doivent se conformer aux valeurs olympiques, à la Charte olympique, au Code d’éthique du CIO, à la Déclaration sur les droits et responsabilités des athlètes et aux lignes directrices de la Règle 50 élaborées par la Commission des athlètes du CIO. En particulier, cela signifie que les athlètes :

  • doivent respecter l’honneur, l’intégrité, la réputation, la vie privée, les informations et droits privés, y compris les droits de propriété intellectuelle, de chaque individu ou organisation
  • doivent respecter l’intégrité et les opérations des Jeux Olympiques, y compris les mesures de sécurité
  • doivent s’assurer que leur contenu est exempt de tout caractère haineux, préjudiciable, raciste, religieux, clivant, discriminant et de propagande politique
  • ne doivent pas partager ni publier sur les réseaux sociaux/sites Internet d’autrui du contenu des Jeux Olympiques
  • ne doivent pas agir en qualité de journaliste, reporter ou tout autre rôle connexe aux médias pendant qu’ils sont aux Jeux Olympiques, y compris en agissant pour le compte d’un média

Les athlètes peuvent capturer et partager du contenu à des fins personnelles uniquement et non à des fins commerciales ou promotionnelles

Réservé à un usage personnel

Les athlètes peuvent capturer et partager du contenu uniquement à des fins personnelles et non à des fins commerciales ou promotionnelles (outre les exceptions acceptées par le document concernant « Les opportunités commerciales offertes aux participants » du CIO, par exemple en collaboration avec des partenaires olympiques officiels). En particulier, aucun contenu des Jeux Olympiques ne doit être inclus dans des messages de remerciement des athlètes à leurs sponsors personnels non olympiques ou être partagé/publié sur les réseaux sociaux ou le site Internet d’autrui.

Conformité

En cas de non-respect des présentes directives, des conditions de son accréditation, de toute directive additionnelle de son Comité National Olympique et des lois ou règlements applicables, la personne concernée sera tenue de retirer le contenu des Jeux Olympiques de son compte ou de son site Internet sur demande immédiate. Selon les circonstances, d’autres mesures ou actions pourront être prises par le CIO ou (le cas échéant) par le Comité National Olympique compétent.

¹ Le terme « aire de compétition » désigne la zone utilisée pour le déroulement d’une compétition ou d’une cérémonie sportive (y compris les cérémonies d’ouverture et de fermeture), ainsi que les zones avoisinantes habituellement séparées des spectateurs par une limite visible. La conception et les spécificités de chacune diffèrent d’un sport à l’autre. Également appelé pente, patinoire, piste, court, ring, terrain etc.

² L’« envers du décor » désigne les zones fermées au public, à l’intérieur et/ou autour d’un site situé à l’extérieur de la zone d’accréditation et généralement réservées au soutien et à l’exécution des opérations. Généralement situées hors de la vue du public, l’accès aux zones dites de l’envers du décor est limité aux personnes titulaires de l’accréditation adéquate. L’envers du décor comprend les zones d’opération du Comité d’organisation, les zones réservées aux athlètes et entraîneurs, les installations et complexes opérationnels du radiodiffuseur, les bâtiments administratifs, etc. Par souci de clarté, l’envers du décor n’inclut pas les espaces spectateurs réservés aux personnes accréditées ni les zones autorisées du Village olympique.