Double championne olympique, Kerri Pottharst a remporté la médaille d’or au volleyball de plage féminin aux côtés de Natalie Cook aux Jeux Olympiques de Sydney en 2000, ainsi qu’une médaille de bronze à Atlanta en 1996.


Elle a travaillé dur tout au long de sa carrière pour développer son profil médiatique et attirer des sponsors, ce qui lui a permis de financer son parcours jusqu’à l’or olympique.


Kerri a écrit The Business of Being an Athlete pour aider les athlètes à se construire une carrière plus lucrative dans le milieu du sport.

Pour Natalie et moi, l’objectif était de participer aux Jeux Olympiques de 1996, année de la première apparition du volleyball de plage aux Jeux. Mais pour continuer à pratiquer ce sport, nous devions gagner de l’argent. Nous avons obtenu un financement de notre fédération, mais nous avions besoin de revenus supplémentaires pour payer nos déplacements vers les sites où se déroulaient les épreuves et tous les à-côtés.

Nous aimions arriver sur place quelques jours à l’avance pour nous acclimater. De plus, pour nous rendre d’une épreuve à l’autre, nous voulions les moyens de transport les plus confortables possible. Tout cela représente un certain budget.

Nous avions besoin d’argent pour régler toutes ces dépenses, mais nous savions que pour avoir l’occasion de voir jusqu’où nous pourrions aller dans le sport, nous devions tout financer nous-mêmes. Nous avons donc dû acquérir une multitude de nouvelles compétences pour nous aider, car nous n’avions pas d’autres choix.

Devenez les chouchous des médias

Étant donné que nos financements étaient assez minces, nous savions que nous allions devoir nous tourner vers le sponsoring. Et pour ce faire, nous savions que nous avions besoin des médias. Nous savions également que notre discipline était loin d’être considérée comme un sport grand public, alors pour obtenir une couverture plus large, nous avons commencé par contacter les médias nous-mêmes pour nous faire connaître.

À l’époque, je vivais à Perth, et les médias locaux ont vraiment apprécié que nous les contactions nous-mêmes ; aucun autre athlète ne l’avait fait auparavant. Nous avons alors commencé à tisser des liens avec les médias en les informant de nos résultats et en leur donnant de nos nouvelles.

Prenez de l’assurance

Quand nous avons commencé à nouer des relations avec les médias, nous avons réalisé à quel point le réseautage était important dans la recherche de sponsors. Nous avons tout simplement appris à les solliciter chaque fois qu’une occasion se présentait.

Certaines personnes ont peut-être pensé que le temps consacré à cette activité nuirait à notre entraînement, mais cela nous a aussi permis de gagner en assurance.

Nous faisions d’énormes progrès en côtoyant différents types de personnes, par le biais de la communication et du réseautage. Et une fois sur le terrain de volleyball, nous étions plus confiantes. Je crois vraiment que cela a eu un impact positif sur nous.

Nous n’avions jamais fait ce genre de choses auparavant et chaque étape franchie nous sortait un peu plus de notre zone de confort. Mais nous savions qu’en agissant ainsi, nous aurions de meilleures opportunités et que nous aurions la possibilité de voir à quel point nous pourrions nous améliorer.

Investissez en vous-même

Les personnes que nous avons rencontrées nous ont aidées à ouvrir des portes, en créant des occasions de générer les revenus dont nous avions besoin pour continuer à jouer, voyager et recruter les bons entraîneurs.

Nous avons pu nous offrir un entraîneur de volleyball, un préparateur physique et un coach mental pour travailler sur nos systèmes de croyances. Mais sans les revenus que nous avons pu générer grâce au sponsoring, nous n’aurions jamais eu les moyens de faire tout cela, et nous n’aurions jamais atteint notre potentiel.

Vous n’avez qu’une seule chance quand vous êtes au sommet de votre carrière sportive, donc vous vous devez d’investir dans le meilleur entraîneur possible.

C’était mon propos lorsque j’ai écrit mon livre et la raison pour laquelle je l’ai intitulé The Business of Being an Athlete. Il ne s’agit pas seulement de générer des revenus, mais aussi de se construire une belle carrière. Comment y parvenir ? Eh bien, vous avez besoin de revenus pour accéder à toutes les personnes et ressources nécessaires à votre progression.

Gardez la foi

Pensez à long terme et soyez patient. J’étais très motivée, et je me montrais souvent impatiente en me demandant : « Pourquoi est-ce que cela prend autant de temps ? Pourquoi ces sponsors ne se sont-ils toujours pas manifestés ? »

Pensez à long terme, cela fait partie du processus. Qu’il s’agisse d’un plan quinquennal ou autre, le parcours est fait de hauts et de bas.

Il vous suffit d’y croire et de vous dire que cela va marcher. Ça prendra du temps, mais soyez patient.

Vous voulez en savoir plus sur la meilleure façon de monétiser votre statut d’athlète ? Jetez un œil à la boîte à outils « marque personnelle » d’Athlete365.