Il existe de nombreux exemples inspirants d’athlètes du monde entier qui ont réussi leur transition du sport au monde des affaires.

Nous avons identifié cinq athlètes dont les parcours du sport au monde des affaires pourraient vous encourager à trouver votre propre idée d’entreprise et à faire vos premiers pas vers l’entrepreneuriat.

Découvrez leurs expériences et lancez-vous dans votre propre aventure entrepreneuriale en vous inscrivant à Athlete365 Business Accelerator pour apprendre tout ce que vous devez savoir sur le monde de l’entreprise.

1

Lydia Lassila : une entreprise née d’une blessure

Ancienne championne olympique du saut acrobatique à skis, Lydia Lassila a vécu un moment redouté par beaucoup d’athlètes : une blessure a bien failli mettre fin à sa carrière avant qu’elle n’ait vraiment eu le temps de décoller. Alors qu’elle tentait de surmonter ce contretemps important, une idée l’a soudainement menée à transformer sa blessure en opportunité et à développer une gamme de poches de chaud et de froid spécialement conçues pour les athlètes, appelée BodyICE.

L’histoire de Lydia est un bel exemple d’utilisation en dehors du terrain des compétences et expériences que vous possédez déjà en tant qu’athlètes pour réussir dans le monde des affaires. Découvrez comment elle a su réveiller l’entrepreneure qui sommeillait en elle.


L’une des règles clés pour démarrer votre propre entreprise est de choisir quelque chose qui vous passionne.

Lea Davison

2

Lea Davison : le sport et les questions sociales

L’une des règles clés pour démarrer votre propre entreprise est de choisir quelque chose qui vous passionne. La double athlète olympique spécialiste du VTT, Lea Davison, a constaté un manque de représentation féminine dans son sport et a décidé de prendre les choses en main en co-fondant Little Bellas. Il s’agit d’un programme de mentorat à but non lucratif ayant pour mission d’aider les jeunes femmes et filles à se rendre compte de leur potentiel grâce au vélo.

Lea reconnaît avoir rencontré de nombreux obstacles et contretemps dans la création et le démarrage de son entreprise, mais elle s’est appuyée sur sa ténacité et son éthique de travail qui avaient fait la force de sa carrière sportive pour réussir à faire de Little Bellas une organisation nationale durable qui permet aux jeunes femmes de prendre leur autonomie. Léa vous raconte comment elle a monté son entreprise sociale.

3

Mike Dawson : financer son propre rêve sportif

Lorsque Mike Dawson a perdu son financement avant Rio 2016, le canoéiste néo-zélandais a été forcé de réfléchir à de nouvelles façons d’assumer ses ambitions olympiques. Il a ainsi décidé d’associer sa passion pour la nourriture et son expérience des voyages à travers le monde en tant qu’athlète pour publier son propre livre de cuisine : « Eat Like The Locals ».

Selon lui, les compétences et l’expérience qu’il a acquises en tant qu’athlète sont les facteurs qui lui ont permis de se lancer dans l’entrepreneuriat. Pour lui, vous êtes tout à fait capable d’en faire de même et de vous consacrer à vos passions.

4

Jackie Edwards : identifier un problème, trouver une solution

Tout bon business plan se base sur une seule et même chose : résoudre un problème. C’est exactement ce qu’a fait la quintuple athlète olympique, Jackie Edwards, quand une conversation avec une amie enceinte lui a inspiré l’idée de son entreprise de vêtements de sport spécialisés, aujourd’hui couronnée de succès.

Son amie se plaignait d’avoir les jambes gonflées, alors Jackie a décidé de mettre à profit ses connaissances de la phase de récupération pour créer sa propre marque de chaussettes de compression pour femmes enceintes, Tootsie. Elle a elle-même utilisé ce type de vêtements tout au long de sa carrière. Aujourd’hui retraitée de sa carrière sportive, Jackie n’a pas hésité à se lancer tête baissée dans le monde des affaires et elle n’a aucun regret.

5

Steve Hooker : essayer et recommencer pour réussir

Le perchiste australien Steve Hooker, médaillé d’or olympique, a eu besoin d’un peu de temps pour trouver ses marques après sa retraite du sport. Occuper quatre emplois différents dans un court laps de temps peut paraître un échec pour certains, mais la transition vers une vie en dehors du sport n’est pas toujours évidente.

Steve n’hésite pas à dire que tous ses tâtonnements pour réussir à trouver chaussure à son pied ont été cruciaux dans son parcours. Il est aujourd’hui aussi épanoui que lorsqu’il était athlète.


Tout bon business plan se base sur une seule et même chose : résoudre un problème.

Jackie Edwards

Êtes-vous prêt à vous lancer dans votre carrière d’entrepreneur ? Poursuivez votre rêve de création d’entreprise en vous aidant de Athlete365 Business Accelerator.