Markus Rogan est un nageur olympique devenu psychologue du sport spécialisé dans la gestion de l’anxiété.

Selon lui, reconnaître que l’on traverse une période difficile et rationaliser vos pensées peut vous aider à vous focaliser sur ce qui est important.

Découvrez les ressources d’Athlete365 pour vous aider à rester #MentallyFit.

LE PLUS IMPORTANT ACTUELLEMENT EST DE PENSER À VOTRE ÉVOLUTION ET À VOTRE CROISSANCE. EN TANT QU’ATHLÈTES, NOUS SOMMES TOUJOURS POUSSÉS À CROÎTRE ET NOUS OUBLIONS PARFOIS QU’IL EXISTE PLUSIEURS FAÇONS DE GRANDIR.

 

MARKUS ROGAN

L’anxiété comme source de développement

Le plus important est de penser à votre évolution et à votre croissance. En tant qu’athlètes, nous sommes toujours poussés à croître et nous oublions parfois qu’il existe plusieurs façons de grandir.

D’abord, celle à laquelle nous sommes le plus habitués : en accomplissant quelque chose. Il peut s’agir par exemple de vous améliorer, de battre un record du monde ou de remporter un titre national. Mais les autres manières de nous développer sont tout aussi importantes. Par exemple, vos relations avec autrui, avec votre entraîneur, un être cher ou votre famille, sont un facteur de croissance. Personnellement, j’ai souvent négligé ce pan de ma vie pendant ma carrière. Nous pensons que ces relations sont sans importance, qu’il s’agit seulement de personnages secondaires et que nous sommes les têtes d’affiche.

Évidemment, tout le monde est là pour vous lorsque vous brillez. Il est très facile d’être entouré lorsque l’on brille, mais vous pourriez peut-être profiter de la période actuelle pour entretenir vos relations avec les personnes qui sont là même quand ça ne va pas ou que vous ne bénéficiez pas de l’aura légendaire des Jeux Olympiques.

Posez-vous des questions difficiles

« Quelle est la prochaine étape ? » est une très bonne question à se poser car, en tant qu’athlètes, nous passons notre vie à nous entraîner pour un objectif et pour le réaliser.

Il est alors assez effrayant quand, tout d’un coup, la seule chose sur laquelle on s’est focalisé nous est enlevée. Vous vous poserez des questions comme : « Ai-je assez d’argent ? Assez d’intelligence ? Assez de ‘je-ne-sais-quoi’ qui me soit utile pour le reste de ma vie ? »

Ces questions sont tout à fait légitimes, et je vous déconseille de les fuir. Demandez-vous plutôt : « Pourquoi ces questions ? Sont-elles fondées ou est-ce que je m’invente des problèmes ? »

Bien-être
Comment rester positif
Adoptez une nouvelle perspective

Si vous voulez grandir d’une manière qui ne soit pas seulement athlétique, mais grandir en tant que personne, alors la façon d’y parvenir est toujours la même. Déterminez les aspects de votre vie que vous avez mis de côté. Faites cela avec quelqu’un de proche et d’honnête, asseyez-vous et demandez : « Que sais-tu de moi que je ne sais pas moi-même ? »

C’est ce qu’on appelle l’angle mort, et c’est toute la magie de la psychologie : les gens voient en nous ce que nous ne voyons pas ou ce que nous ne voulons pas voir. Personne n’aborde le sujet car nous sommes généralement polis les uns envers les autres, mais si vous vous asseyez avec quelqu’un pour lui demander, « Parle-moi de ma personnalité et de ce que je n’ai pas envie d’entendre », alors il s’agit là de votre point de départ.

On peut également compter sur une myriade d’autres choses. Les plus simples sont la motivation, la concentration, la résilience, l’acceptation de l’échec, la gestion de l’anxiété… Il y a beaucoup de choses différentes sur lesquelles vous pouvez travailler.

Rationalisez vos pensées

Ce n’est pas facile, mais vous devez trouver le courage de reconnaître quand vous ressentez de l’anxiété afin de pouvoir entamer un travail dessus. Ignorer vos symptômes ne vous fera que vous sentir mal, alors que leur faire face vous aidera à renaître. Être anxieux au sujet d’une maladie, de sa carrière ou de son entraînement est une donnée cruciale à prendre en compte. Si vous êtes anxieux, cela signifie que votre corps et votre esprit essayent de vous dire quelque chose d’important.

L’essentiel est de comprendre que vos pensées ne sont que des signaux neurochimiques et non la vérité. Voyez ça comme lire un SMS : la plupart d’entre nous ne partent pas du principe qu’un SMS est vérité absolue. Souvenez-vous que même la pensée la plus profonde ne reste qu’une simple pensée.

Pourquoi est-ce important ? Parce que plus vous vous le rappellerez, moins vous vous prendrez au sérieux et cela affectera de manière positive votre façon de gérer des nouvelles que vous estimez mauvaises. Lors d’une compétition sportive, vous êtes dans un état d’esprit concentré et vous êtes donc moins victime de vos propres pensées, votre corps peut donc se mouvoir plus librement.

Découvrez les ressources d’Athlete365 pour vous aider à rester #MentallyFit.

ANXIETY ABOUT ILLNESS, YOUR CAREER OR YOUR TRAINING IS A VITAL GUIDEPOST. IF YOU’RE ANXIOUS IT MEANS THAT YOUR BODY AND MIND IS TELLING YOU SOMETHING IMPORTANT.

 

MARKUS ROGAN