Yusra Mardini est entrée dans l’histoire comme membre de la toute première équipe olympique des réfugiés aux Jeux Olympiques de Rio 2016.

La nageuse originaire de Syrie a été nommée la plus jeune ambassadrice de bonne volonté par le HCR en 2017.

Yusra a parlé de son extraordinaire parcours en tant que réfugiée et de sa carrière sportive dans « La natation m’a sauvé la vie ».

Peu d’athlètes ont une histoire aussi inspirante que celle de Yusra Mardini.

Elle commence la natation à l’âge de trois ans et participe déjà à trois épreuves des Championnats du monde de la FINA en 2012, à seulement 14 ans.

Sa fuite de Syrie

Trois ans plus tard, sa vie change à jamais. À cause de la guerre civile qui fait rage en Syrie, Yusra et sa sœur Sarah décident de fuir leur pays natal à la recherche d’un refuge. Le pays est devenu trop dangereux pour les jeunes filles. Des bombes tombent régulièrement sur leur ville, Damas.

« Quand j’étais en Syrie, je me demandais : “même si je nage le plus vite et étudie le plus possible, est-ce que j’arriverai à quelque chose ?” », a confié Yusra lors d’un récent webinaire en partenariat avec les Expériences Olympiques et Paralympiques Airbnb.

« Un jour, les vitres d’un hôtel ont explosé sur ma sœur et moi alors que nous passions devant. Je n’ai pas été blessée, mais je n’étais qu’une enfant. À ce moment-là, nous nous sommes dit : “nous sommes vivantes, mais vivons-nous vraiment ?” »

Vers la fin de son périple de 25 jours entre la Syrie et l’Europe, elle et une vingtaine d’autres réfugiés embarquent sur un petit canot pour se rendre sur l’île grecque de Lesbos. Le moteur du bateau lâche pendant la traversée et Yusra, sa sœur et deux autres réfugiés sont obligés de sauter dans l’eau pour aider le bateau à arriver à destination.

À la poursuite d’un rêve

Le rêve de Yusra de participer aux Jeux Olympiques se réalise un an seulement après leur arrivée, à sa sœur et elle, en Europe et leur installation en Allemagne. Aux côtés de neuf autres athlètes, Yusra Mardini entre dans l’histoire comme membre de la toute première équipe olympique des réfugiés aux Jeux Olympiques de Rio 2016.

Nommée plus jeune ambassadrice de bonne volonté par le HCR en 2017, Yusra plaide aujourd’hui la cause de 65 millions de réfugiés à travers le monde.

Le webinaire

Yusra a partagé son incroyable histoire avec vous et d’autres athlètes lors du dernier épisode de la série exclusive de webinaires « Stay Strong » d’Athlete365 aux côtés de notre présentatrice habituelle, Jeanette Kwakye.

Au cours du webinaire, Yusra s’est confiée sur certains obstacles rencontrés dans son parcours et a partagé les secrets qui l’aident à rebondir et faire face à l’adversité. Des leçons inestimables pour tous en cette période sans précédent

Vous avez manqué le webinaire ? Regardez la vidéo et écoutez l’histoire inspirante de Yusra.

NOUS SOMMES VIVANTES, MAIS VIVONS-NOUS RÉELLEMENT ?



YUSRA MARDINI