Aidez les membres de votre équipe à faire face à leurs problèmes de santé mentale avec des techniques spécifiques.

Mettez-vous au défi, vous et votre athlète, de vous définir de nouveaux objectifs et d’adapter votre comportement quotidien aux évolutions de votre situation.

Assurez-vous qu’il reste en contact régulier avec vous, les membres de son entourage, ses amis et sa famille.


Vous pouvez également mettre en œuvre la technique du 456. Quatre fois par jour, demandez à votre athlète d’inspirer pendant cinq secondes, puis d’expirer pendant six secondes tout en relâchant lentement ses épaules.


Paul Wylleman

1

Aidez à gérer les attentes par une réflexion active

Il est normal que les athlètes se sentent confus et angoissés en période d’incertitude. Vous pouvez aider vos athlètes à maîtriser ces sentiments en les rassurant sur le fait qu’il est normal d’accepter de ne pas toujours pouvoir contrôler une situation, mais qu’ils ont la capacité d’agir de façon spécifique pour faire face aux défis et maintenir leur vie quotidienne aussi structurée que possible.

Il est normal d’avoir des pensées et des sentiments négatifs dans des moments comme celui-ci, mais il est important d’éviter d’y prêter trop d’attention. Si votre athlète est en difficulté, vous pouvez l’aider à détourner son attention en lui demandant de se concentrer sur un mot, une pensée ou un comportement qui l’aide activement à se détendre.

Vous pouvez également mettre en œuvre la technique du 456. Quatre fois par jour, demandez à votre athlète d’inspirer pendant cinq secondes, puis d’expirer pendant six secondes tout en relâchant lentement ses épaules. Cela l’aidera à soulager les tensions et le stress, et vous pouvez aussi l’essayer vous-même.

2

Cherchez à vous adapter aux nouvelles situations

Pratiquez la visualisation avec vos athlètes. Demandez-leur de réfléchir à leur comportement dans différentes circonstances ; cela peut les aider à poursuivre leurs activités quotidiennes et à gérer leur sentiment de manque.

3

Gardez un œil sur l’avenir

Bien sûr, il est important à des fins sportives de vous assurer de parler régulièrement à votre athlète de la façon de gérer son entraînement quotidien et sa routine, mais c’est également un moyen de l’aider à avoir des pensées et des sentiments encourageants. Dans ce cadre, travaillez avec lui pour définir de nouveaux objectifs concrets, réalistes et réalisables, et discutez d’un plan pour les atteindre grâce à des activités quotidiennes.

4

Aidez votre équipe à utiliser des canaux de communication fiables

Les histoires qui font la une de l’actualité peuvent vous soumettre à une quantité massive d’informations. Il est important de s’en tenir à des sources fiables que vous pouvez consulter deux à trois fois par jour, mais ne consommez pas trop d’informations car cela peut induire un sentiment de dépassement ou même d’impuissance. Pour savoir si de nouvelles informations sont importantes pour vous en tant qu’athlète, posez-vous la question suivante : « Qu’impliquent ces informations pour moi et mon entourage ? »

5

Restez connecté(e)

L’une des choses les plus importantes que l’on puisse faire lorsqu’on se sent mal est de parler aux autres. Le maintien d’un contact régulier avec votre athlète est essentiel pour rester #MentallyFit. Encouragez-le à partager ses pensées et ses sentiments avec d’autres personnes qui sont également importantes pour lui ; nous avons la chance de vivre à une époque où nous pouvons discuter facilement avec les autres numériquement, afin de lui permettre de tirer le meilleur parti de ces canaux.

Les situations difficiles peuvent générer chez les gens une agitation, une irritabilité ou même une insécurité. Parfois, cela peut également entraîner un sentiment de manque de contrôle, un comportement d’évitement, des troubles du sommeil, de l’anxiété ou même de la panique. S’assurer que les athlètes sont en mesure de parler régulièrement aux autres, y compris à vous-même, peut les aider à relever les défis. Avoir quelqu’un avec qui ils peuvent partager leurs problèmes ainsi que leurs activités quotidiennes les aidera à maintenir un mode de vie stable en période d’incertitude. Vous pouvez les mettre en contact avec un professionnel de la santé mentale agréé pour les aider à faire face à l’impact psychologique de la situation.


L’une des choses les plus importantes que l’on puisse faire lorsqu’on se sent mal est de parler aux autres.


Paul Wylleman

Vous pouvez consulter les ressources d’Athlete365 pour rester #MentallyFit