Le sommeil est une facette extrêmement importante de notre vie, et en améliorer la qualité est essentiel pour votre bien-être.

Le professeur Jim Horne est spécialiste du sommeil à l’université de Loughborough, au Royaume-Uni. Sur la base d’années de recherche, il offre ici quelques conseils pratiques et faciles à appliquer pour mieux dormir.

Inscrivez-vous à Athlete365 pour bénéficier d’un accès gratuit à Headspace, l’application de bien-être la plus téléchargée au monde, qui inclut la série unique Sleepcast.

1

Privilégiez la qualité plutôt que la quantité

Beaucoup de gens insistent sur la nécessité de dormir sept ou huit heures de sommeil par nuit, mais ce chiffre n’est pas fondé. Nous nous focalisons trop sur la durée du sommeil plutôt que sur sa qualité. D’une part, le sommeil comprend diverses composantes. Si j’étais diététicien et que je vous disais « L’important, ce n’est pas le type d’aliment qu’on mange, mais la quantité. Il suffit de peser », vous vous moqueriez de moi. Chaque personne a des besoins en sommeil différents. Une approche universelle n’a aucun sens. Juger le sommeil en fonction de sa durée est une façon assez sommaire de mesurer la qualité du sommeil.

2

Pas d’écran avant l’heure du coucher

Les appareils électroniques posent problème. Nous savons qu’avant d’aller au lit, une exposition à une lumière vive, en particulier la lumière des écrans, peut dérégler le mécanisme de votre horloge biologique, qui vous aide à vous endormir. Mais on néglige souvent un autre facteur. Les gens se mettent au lit avec leur portable ou tablette et commencent à consulter les réseaux sociaux, quand soudain ils reçoivent un e-mail. « Je dois m’occuper de ça, et quelqu’un a fait ça et ça », puis ils sont sur les nerfs et ne peuvent plus se détendre. Il est préférable d’éloigner ces appareils électroniques du lit et de les oublier.

LES SIESTES COURTES PEUVENT ÊTRE TRÈS BÉNÉFIQUES, MAIS TROP LONGUES, ELLES SONT CONTRE-PRODUCTIVES.

JIM HORNE

3

Si vous faites la sieste, faites-la correctement

Le moment du sommeil est extrêmement important. Votre horloge biologique régit les moments de sommeil et l’heure idéale de réveil. La régularité des horaires de coucher et de lever est en fait très importante. Si vous commencez à dormir au mauvais moment de la journée pour votre horloge biologique, vous vous créez des problèmes. Par exemple, si vous passez une mauvaise nuit et que vous faites une longue sieste inhabituelle l’après-midi, vous êtes vaseux, somnolent et vous vous sentez assez mal pendant un certain temps après votre réveil ; vous ressentez comme un décalage horaire. Si vous passez une mauvaise nuit et que vous souhaitez faire une sieste l’après-midi, faites en sorte qu’elle soit courte – environ 20 minutes. Cela peut vous requinquer. En somme, les siestes courtes peuvent être très bénéfiques, mais trop longues, elles sont contre-productives.

4

La température corporelle

Une élévation de la température corporelle est à éviter avant de dormir. L’organisme cherche délibérément à abaisser sa température ; cela fait partie de la synchronisation de l’horloge biologique. Évitez les séances d’entraînement intenses quelques heures avant de vous coucher. Il est important non seulement de se détendre, mais aussi d’abaisser la température du corps. L’activité physique procure également une poussée d’adrénaline, qui est à éviter de toute façon. Si vous voulez vraiment faire de l’exercice, faites un jogging lors des soirées fraîches.

Une douche froide ne fait pas de mal, sans pour autant avoir de véritable effet sur la température corporelle. Mais nous avons découvert qu’un bain chaud avant le coucher peut être contre-productif. Si vous prenez un bain chaud, laissez votre organisme refroidir le plus rapidement possible.

5

Alimentation

Je ne pense pas que l’alimentation soit particulièrement importante pour le sommeil en soi. Une alimentation équilibrée suivant les recommandations de votre nutritionniste est évidemment très importante, mais pas nécessairement pour le sommeil. Bien entendu, évitez les repas copieux avant d’aller vous coucher. Par ailleurs, il est déconseillé de grignoter et de manger à des horaires irréguliers pour la régularité de votre horloge biologique, comme nous l’avons expliqué. De façon générale, je ne pense pas que vous ayez besoin d’une alimentation spéciale pour vous aider à mieux dormir.

Vous avez du mal à dormir ?

Inscrivez-vous à Athlete365 pour bénéficier de votre abonnement gratuit à Headspace et découvrir la collection Sleepcast.

Apprenez-en plus sur la vie d’athlète et le sommeil.